);
Hebdo crypto & blockchain #59 | 01/12/2020

Hebdo crypto & blockchain #59 | 01/12/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #59 | 01/12/2020

Le septième plus grand nombre d’adresses actives dans l’histoire du Bitcoin

Trois jours avant le prix record de toute l’histoire du Bitcoin, le nombre d’adresses actives culminait également à un nouveau record de 1,29 million. D’après les statistiques de Coin Metrics du 9 novembre, il s’agit du septième plus grand nombre d’adresses actives dans l’histoire de Bitcoin. Un autre record a d’ailleurs été battu en novembre avec le nombre d’adresses envoyant des bitcoins qui était de 836 000 adresses, preuve de l’impressionnante activité des détenteurs de l’actif. Le prix du Bitcoin quant à lui a atteint un record historique hier en culminant à 19944 dollars.

L’homme le plus riche du Mexique met 10% de sa fortune en Bitcoin

La troisième plus grosse fortune du Mexique, l’industriel Ricardo Salinas Pliego, a révélé que son portefeuille  d’investissement inclut des Bitcoins. Ricardo Salinas Pliego fait partie des convaincus de la perte de pouvoir d’achat des grandes devises et affirme que la monnaie-papier ne possède donc plus aucune valeur ; il en déduit aussi qu’il est  par conséquent nécessaire de procéder à une diversification de ses investissements. De ce fait, le milliardaire mexicain a récemment  fait un  éloge du Bitcoin, expliquant qu’il s’agissait d’une alternative de choix protégeant son détenteur de toutes tentatives d’expropriation ou de manipulation d’un gouvernement central.

Nouveau record du hashrate d’Ethereum

La difficulté du réseau Ethereum vient d’atteindre sa deuxième plus haute valeur depuis son lancement. Selon Glassnode le 21 novembre, la difficulté du réseau a dépassé les 3 639 terahashes, une valeur très proche du record absolu jamais enregistré sur Ethereum – de 3 694 terahashes, observé le 8 août 2018. Le hashrate du réseau (puissance de minage), quant à lui, explose tous les records avec un pic à 305 terahashes par seconde, enregistré le 15 novembre dernier, battant ainsi le record établi le 31 juillet 2018 avec 283 terahashes.

Et Ethereum 2.0 est maintenant prêt pour sa première phase

Tous les indicateurs sont au vert pour Ethereum 2.0. En effet, l’ensemble des 524 288 ETH nécessaires à son lancement ont été réunis la semaine passée.  Rappelons que  le lancement d’Ethereum 2.0 pour le 1er décembre n’était envisageable que si le contrat de dépôt disposait du montant nécessaire 7 jours avant le lancement (le 24 novembre donc). La phase 0 marquera la création du premier bloc (genesis block) de la beacon chain, qui représente la colonne vertébrale d’Ethereum 2.0.

Une société d’investissement américaine propose de préparer sa retraite en diversifiant son plan en bitcoins

L’entreprise DAiM, spécialisée dans l’investissement et les sujets liés à la retraite des particuliers américains, a récemment annoncé le lancement d’un plan de retraite de type « 401(k) » pour ses employés. Ce plan aura la particularité d’être aussi placé sur le Bitcoin. En effet, jusqu’à 10 % des comptes retraite seront constitués de bitcoins. Un plan 401(k) est un système de retraite largement répandu aux États-Unis. Il permet d’épargner pour sa retraite via un système fiscalement avantageux. Les employeurs peuvent, par exemple, alimenter le compte des salariés en déduisant chaque mois une partie sur leur salaire. Par ailleurs, l’entreprise assure que ces bitcoins seront gardés en sécurité, grâce à son association avec la plateforme Gemini.

Libra va voir officiellement le jour en janvier prochain

Libra, la monnaie numérique des réseaux sociaux de Facebook dont on a tant parlé il y a un an, devrait être officiellement lancée en janvier, mais dans une version très limitée à son démarrage. Pour l’instant, et à minima, Libra se résumerait à un moyen de transaction ‘stablecoin’ dollar. Seul, ce ‘Facebook – stable coin dollar’ sera disponible (en fait il s’agit d’un nouveau dollar numérique). Pour les autres monnaies composant le panier de devises constitutif du Libra, tel que présenté à l’origine, elles seront  intégrées ultérieurement !  A suivre

Hebdo crypto & blockchain #58 | 24/11/2020

Hebdo crypto & blockchain #58 | 24/11/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #58 | 24/11/2020

Accélération de la hausse sur Bitcoin  au-dessus des 19 000$

En franchissant à la hausse le niveau des 19 000 dollars qui correspond à une hausse de près de 100% en l’espace de deux mois, la reine des crypto-monnaies se prépare à rejoindre  le seuil symbolique des 20 000 dollars, un prix fugitivement atteint lors du dernier ATH (all time high) il y a bientôt 3 ans. Le marché global (capitalisation de marché ou market cap) de Bitcoin vient ainsi de dépasser son précédent record de 334 milliards de dollars, qui datait de décembre 2017. La capitalisation de Bitcoin a atteint les 353 milliards de dollars pour la première fois ce 24 novembre.

Grayscale détient maintenant 2.7% de l’offre de Bitcoins en circulation

L’ascension de Grayscale Investments surprend constamment et de plus en plus. Ses fonds d’investissement basés sur des cryptomonnaies attirent de plus en plus les institutionnels. Le premier record battu par Grayscale concerne Bitcoin (BTC). Le fonds d’investissement a annoncé  avoir dépassé le seuil symbolique du demi-million de bitcoins sous sa gestion. La société propose 535 millions de parts dans son fonds Grayscale Bitcoin Trust, chacune composée de 0,00095 BTC. Cela représente donc plus de 508 000 bitcoins sous gestion. Grayscale détient donc  un peu plus de 2,7 % de toute l’offre de bitcoins actuellement en circulation (environ 18,5 millions de BTC). La firme possède désormais un total de près de 10 milliards de dollars  (9.8 précisément) de crypto-actifs sous sa gestion. Les bitcoins (BTC) et les ethers (ETH) représentent l’essentiel de ce trésor de guerre avec respectivement 8,2 et 1,2 milliard de dollars de ces cryptos sous gestion.

La blockchain pour lutter contre la propagation du coronavirus

L’aéroport d’Albany  dans l’Etat de New York a conduit une expérimentation avec l’application Wellness Trace App pour contrôler la propreté des objets et des surfaces à l’intérieur de l’aéroport. Ceci est destiné à lutter contre la propagation du coronavirus. L’application a été conçue par General Electric, en partenariat avec TE-FOOD et Eurofins Scientific. Elle est basée sur la blockchain Microsoft Azure et permet d’obtenir en temps réel des informations sur la propreté d’une surface. Wellness Trace offre également aux utilisateurs la possibilité de partager leurs observations sur ce point. Les voyageurs pourront accéder à ces informations en scannant à l’aide de leur téléphone, les codes QR de l’un des 45 stickers disséminés dans l’aéroport.

 

Pour en savoir plus cliquez-ici.

Hebdo crypto & blockchain #57 | 19/11/2020

Hebdo crypto & blockchain #57 | 19/11/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #57 | 19/11/2020

Le Brésil aussi veut sa CBDC

Le 5 août 2020, lors d’une cérémonie célébrant le 100 millionième compte épargne numérique ouvert à la Caixa Economica Federal, le ministre de l’Économie du Brésil, Paulo Guedes, a indiqué que son pays allait émettre sa propre crypto d’Etat (CBDC). C’est la première fois que le ministre s’est exprimé sur le sujet des CDBC ; il n’a cependant pas donné de plus amples informations concernant ce projet conduit par la banque centrale. La banque centrale du Brésil avait déjà annoncé  la mise en place d’un groupe d’études se penchant sur l’éventuelle émission d’un real digital. Son président, Roberto Campos Neto, avait déclaré que le Brésil avait besoin d’améliorer sa monnaie et que cette amélioration s’effectuera dans le cadre de Pix, le nouveau système fédéral de paiement numérique. Pix a enregistré ses premières transactions le 2 novembre 2020. Son lancement officiel s’effectue le 15 novembre 2020. Campos Neto prévoit une sortie du real digital dès 2022. Selon la banque centrale, ce dernier sera surtout utilisé pour les opérations de change au niveau national et international.

 

Feu vert du Sénat espagnol à la blockchain et aux crypto-monnaies

Le Sénat espagnol vient de voter en faveur du lancement d’un banc d’essai  réglementaire qui va permettre aux entreprises de lancer des projets dans la blockchain et le domaine des cryptos.

 

Une vedette de la gestion actions aux Etats Unis plaide pour Bitcoin

L’américain Bill Miller de Legg Mason Capital Management a réussi à battre le rendement de l’indice boursier S&P 500 durant 15 années consécutives, de 1991 à 2005. C’est un des gérants actions les plus connus aux Etats-Unis pour sa longue expérience et ses résultats. Dans une récente interview, Bill Miller a expliqué  qu’il pensait  que le Bitcoin (BTC) est là pour longtemps, et qu’un brillant avenir l’attend. Même s’il reconnaît que la reine des cryptos a encore une « grande volatilité », il fait le constat que Bitcoin est « la classe d’actifs la plus performante » car, comme chacun sait, le cours du Bitcoin a  progressé de plus de 110 % depuis le début de l’année 2020.

 

Chaque heure, un distributeur supplémentaire de bitcoins est installé

Les distributeurs de bitcoins connaissent un développement exponentiel aux quatre  coins du monde. Le site Coin ATM Radar précise ainsi que 23,4 distributeurs de bitcoins sont installés chaque jour, soit pratiquement 1 par heure. En novembre 2019, le nombre de distributeurs était de 5 779. Actuellement, il y en a 11 792, soit pratiquement le double en à peine 12 mois.

 

Exploration des monnaies digitales et de la blockchain chez Toyota

Le groupe Toyota développe sa crypto-monnaie et continue sa progression sur le chemin de la blockchain.  C’est Toyota Systems qui expérimente une monnaie numérique avec le crypto-exchange japonais Decurret, qui fut d’ailleurs sollicité par la Banque du Japon dans son de projet de création d’une CBDC (monnaie digitale de banque centrale). 2 500 employés du groupe  pourront donc utiliser leur monnaie numérique pour obtenir  des « bons points » et des cadeaux. La crypto de Toyota ne peut être pour le moment échangée contre du Yen. Toyota Systems prévoit ultérieurement d’utiliser sa crypto pour les transactions de la société et pour la gestion de sa chaîne d’approvisionnement.

 

La plateforme KuCoin annonce avoir récupérée 84% des fonds piratés il y a quelques semaines

Johnny Lyu, CEO de la plateforme singapourienne KuCoin,  annonce que 84% des fonds piratés il y a quelques semaines ont été récupérés. Ces montants récupérés représentent donc  235 millions de dollars US sur un total estimé à 280 millions de dollars US. Il s’agissait d’un des plus gros ‘hacking’ dans l’industrie. Ce vol qui s’est produit le 25 septembre a  touché une trentaine de millions de dollars en bitcoins, 147 millions de différents  jetons ERC-20 et 87 millions de dollars de jetons Stellar.

Hebdo crypto & blockchain #56 | 10/11/2020

Hebdo crypto & blockchain #56 | 10/11/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #56 | 10/11/2020

La Banque Centrale de Russie annonce son plan de lancement du Rouble numérique

La patronne de la banque centrale russe, Elvira Nabiullina, a annoncé le lancement d’un plan d’élaboration du futur Rouble numérique. Mais Mme Nabiullina a bien précisé le rôle que jouera le rouble numérique qui sera bientôt lancé. À en croire la directrice de la Banque centrale, cette monnaie n’a nullement pour vocation de remplacer les monnaies existantes déjà sur le territoire. Quant au calendrier, aucune date n’a été communiquée excepté le fait que la phase de test pilote du rouble numérique pourrait être lancée avant fin 2021. Les réponses données par la Directrice de la Banque Centrale à de nombreuses questions se sont limitées à quelques éléments comme le fait que le rouble numérique ne devrait afficher aucune caractéristique d’anonymat.

 

En Australie aussi, la Banque Centrale annonce un projet de monnaie numérique et choisit la blockchain Ethereum

La Banque Centrale Australienne (RBA) a déclaré lundi dernier qu’elle lançait un projet visant à explorer l’utilisation potentielle et les implications d’une forme de monnaie numérique de banque centrale (CBDC) utilisant la technologie de registre distribué (DLT). La RBA va s’associer à la Commonwealth Bank, à la National Australia Bank, à Perpetual et à ConsenSys Software, une entreprise de technologie spécialisée sur la blockchain Ethereum, pour ce projet de collaboration. Le projet va d’abord amener le développement d’une preuve de concept (POC) pour l’émission d’une forme symbolique de CBDC qui pourra être utilisée par les acteurs du marché de gros pour le financement, le règlement et le remboursement d’un prêt syndiqué symbolique sur une plate-forme DLT basée sur Ethereum.

 

Toujours en Australie, une IPO va accueillir des paiements en stable coins Tether USD

Une société australienne œuvrant dans le secteur de l’aquaculture (WCA) effectuera une Initial Public Offering (IPO) acceptant les investissements en paiements en devises (fiat) et en crypto monnaies. La plateforme de levée de fonds Stax conduira l’IPO pour le compte de cette société, West Coast Aquaculture Group (WCA). Stax est la première plateforme australienne hybride, acceptant à la fois les monnaies fiat et les crypto monnaies comme investissement. L’équipe veut créer un pont entre les marchés traditionnels et les monnaies numériques. En effet, les participants à cette IPO peuvent acheter des actions en dollars australiens ou en Tether USD (USDT). Selon le CEO de Stax, Kenny Lee, le choix de l’ USDT à la place du Bitcoin (BTC) ou de l’Ether (ETH) ou d’autres cryptos largement utilisées se justifie par sa stabilité.

 

Les clients américains peuvent maintenant accéder à la carte CoinBase Visa

Les clients américains peuvent maintenant accéder à la carte CoinBase Visa qui permet à ceux-ci de réaliser des dépenses en actifs digitaux partout où la carte Visa est acceptée. En plus de cette faculté, les détenteurs de la carte CoinBase Visa pourront être rémunérés à hauteur de 4% en Stellar et de 1% en Bitcoin. La carte CoinBase Visa est aussi déployée dans 30 pays différents en Europe et au Royaume Uni.

 

KPMG se renforce sur son offre ‘Crypto Management Suite’

Le géant du consulting, KPMG, renforce son offre ‘Cryptocurrency management suite’ par l’intégration des produits de ‘Coin Metrics’. A travers cette alliance stratégique, KPMG et Coin Metrics offriront une « suite » de produits et services complémentaires conçue pour permettre l’accélération de l’adoption des crypto actifs et des blockchains publiques par les institutionnels.

 

Baisse de la difficulté de minage sur Bitcoin

La puissance de calcul sur Bitcoin (hachage) a fortement diminué car les mineurs chinois ne profitent plus de l’électricité à bas coût engendrée par les barrages hydroélectriques pendant la saison des pluies en Chine. Cela a provoqué la deuxième plus forte baisse de difficulté de minage de l’histoire de Bitcoin. La difficulté a ainsi chuté de 16,05 %, encore plus que la baisse qui a suivi le jeudi noir sur les cours du Bitcoin en mars dernier et qui avait été de 15.95%.

 

Chute des frais sur Ethereum

L’activité sur la Finance Décentralisée (DeFi) s’est fortement calmée ces dernières semaines. La conséquence est que sur le mois d’octobre, les DEX (échanges décentralisés) ont enregistré un recul de 24 % du volume, avec « seulement » 19 milliards de dollars enregistrés, contre 26 milliards en septembre. Cette baisse de l’activité sur octobre a entraîné une baisse des frais de transaction sur Ethereum et donc aussi une baisse du revenu des mineurs. Ainsi, au mois d’octobre, les mineurs ont vu leurs revenus baisser de 34 %.

Hebdo crypto & blockchain #55 | 03/11/2020

Hebdo crypto & blockchain #55 | 03/11/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #55 | 03/11/2020

La création du Yuan digital est officialisée

La Chine a entamé le processus de formalisation officielle de création de sa monnaie en mode numérique (Yuan digital qualifiée de CBDC), se positionnant ainsi comme leader mondial de cette ‘technologie’. En revanche, le texte spécifie le fait que l’utilisation de monnaies privées ‘alternatives’ (type Libra) sera prohibée. Dans son premier document de référence, la législation chinoise vient de statuer de l’existence conjointe de sa monnaie, à la fois sous forme physique, et à la fois sous forme numérique. Le pays compte officiellement faire démarrer le Yuan digital (numérique) d’ici le début des jeux olympiques d’hiver de février 2022.

 

Le gouvernement japonais s’associe à Iota

La blockchain IOTA a annoncé un nouveau partenariat avec le gouvernement japonais. Ce partenariat servira à développer un système de gestion et maintenance des générateurs et usines liées au secteur de l’énergie. Rappelons que IOTA est un protocole open-source qui a pour objectif de fournir un moyen de paiement sécurisé pour la monétisation de données entre les appareils dits de l’Internet des objets.

 

Mise en œuvre prochaine du JPM Coin de JP Morgan

Le JPM Coin est un stable coin dont la valeur est adossée à celle du dollar américain. Cette technologie est testée depuis février 2019 et aura pour but d’effectuer des paiements instantanés par le biais d’une blockchain dédiée et privée. Pour faire aboutir ce projet, JP Morgan se fait aider par Onyx, une nouvelle branche de son groupe qui arbitrera et gérera la blockchain sur laquelle reposera le JPM Coin.

 

Grayscale Investments annonce que ses actifs (numériques) sous gestion ont progressé de 300 millions de dollars en une seule journée

Selon Barry Silbert, CEO de Digital Currency Group, société mère de Grayscale, la société de gestion d’actifs numériques atteint un record d’actifs sous gestion (AuM) avec un total de 7.3 milliards de dollars. En une seule journée, la société a accru ses encours de 300 millions de dollars avec un record sur le fonds Litecoin Trust qui a progressé de 8% à 34.3 millions de dollars. Cependant, le plus gros portefeuille de Grayscale reste de très loin le fonds Bitcoin Trust avec 6 milliards de dollars, en progression de 4% en une journée la semaine passée.

 

Les monnaies numériques sont l’avenir … selon Jack Ma

Jack Ma, président du groupe Alibaba, s’est exprimé le 24 octobre, lors du sommet financier « Bund Summit ». Ce salon vise à promouvoir une plus grande ouverture de la Chine et une meilleure intégration du pays sur la scène économique mondiale. Lors de son intervention, l’entrepreneur chinois a fait l’éloge des cryptomonnaies et de la blockchain. Il a déclaré que « la monnaie numérique pourrait créer de la valeur et nous devrions réfléchir à comment établir un nouveau système financier grâce à la monnaie numérique ». Selon Jack Ma, le Bitcoin révolutionnera le système monétaire, et il a même comparé Bitcoin à Apple qui a révolutionné l’industrie du smartphone.

 

Digital Asset Custody Services (Fidelity Investments) se développe en Asie

La filiale spécialisée sur les services de ‘custody numérique’ du géant de la gestion d’actifs , Fidelity Investments, a annoncé que la société se développait en Asie. Digital Asset Services vise la clientèle fortunée (High-Net-Worth Investors) et les ’family offices’ pour proposer des services et solutions en matière de détention (custody) de crypto actifs. Sur ce segment, Fidelity travaille en partenariat avec la start-up singapourienne Stack Funds.

 

Pay Pal va encore acquérir des entreprises crypto pour élargir ses services

Après son annonce récente d’intégrer l’utilisation et le stockage de crypto-monnaies pour ses clients (américains pour l’instant), PayPal se prépare à acquérir de nombreuses sociétés cryptos. PayPal a déjà conclu un partenariat avec Paxos Trust Company. Les rumeurs circulent aussi sur un PayPal en pourparlers pour l’achat de BitGo, l’une des sociétés leaders en matière de stockage et de conservation d’actifs numériques, en particulier via des solutions principalement destinées à des institutionnels.

 

Uniswap atteint les 3 milliards de dollars ‘d’actifs verrouillés’ (TLV)

L’exchange de finance décentralisée (DeFi) Uniswap totalise maintenant plus de 3 milliards d’actifs qui sont bloqués ou verrouillés (Total Locked Value) pour les besoins de la plateforme de prêts. Ce chiffre montre la rapidité de la percée de la plateforme et la vigueur de l’activité de la DeFi. Une version 3 de Uniswap permettra une accélération de traitement des opérations et une réduction importante des frais de la blockchain Ethereum.

Hebdo crypto & blockchain #54 | 27/10/2020

Hebdo crypto & blockchain #54 | 27/10/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #54 | 27/10/2020

La Banque Centrale du Japon (BoJ) sortira un modèle de monnaie numérique fonctionnel en 2021

Après avoir collaboré avec la BRI (Banque des Règlements Internationaux) à la rédaction d’un rapport sur les principes fondamentaux des CBDC (monnaies numériques de Banque Centrale), la Banque du Japon se lance aussi (voir projet coréen) en projetant le démarrage de sa crypto-monnaie pour 2021. La BoJ vient de publier un document décrivant son approche spécifique des CBDC dans le contexte japonais. Dans son rapport, la Banque du Japon prévoit de lancer des tests  à grande échelle sur l’utilisation d’une  CBDC dès l’année prochaine. Plusieurs phases de tests seront ainsi lancées à travers tout le pays afin d’apprécier la fiabilité de ses fonctions de base, notamment en tant qu’outil de paiement. Par ailleurs, la phase de tests ciblera l’une des caractéristiques essentielles de résistance aux risques, en particulier celle qui touche  la résilience de la monnaie numérique face à une infrastructure perturbée par des forces majeures. Le rapport stipule que : « L’utilisation hors ligne en cas de défaillance du système et du réseau ainsi que de panne électrique est également importante pour le Japon, étant donné la fréquence des catastrophes naturelles ».

 

Une nouvelle de taille.  Paypal va permettre l’utilisation des crypto monnaies, mais sous conditions

Paypal, le géant du paiement se prépare à introduire l’achat, la vente et le stockage de crypto-monnaies. Via l’utilisation directe de leurs comptes Paypal, les utilisateurs pourront donc utiliser Bitcoin pour réaliser des achats dès l’année prochaine aux Etats-Unis. D’ici début 2021, d’autres pays devraient aussi pouvoir en bénéficier, tout comme la possibilité de régler ses achats chez plus de 26 millions de commerces et services qui acceptent les paiements via PayPal. Notons toutefois que les marchands recevront à priori les paiements directement convertis en monnaie fiduciaire (soit en dollars en l’espèce), et non directement en cryptos. Pour l’instant, seules 4 crypto monnaies seront utilisables sur les comptes de ces utilisateurs, à savoir  Bitcoin (BTC), Ethereum (ETH), Litecoin (LTC) et Bitcoin Cash (BCH), car pour proposer ses services en cryptos, PayPal n’a obtenu qu’une première licence conditionnelle du Département des services financiers de l’État de New York. À terme, les 346 millions de comptes PayPal actifs dans le monde – (qui ont vu transiter  222 milliards de dollars de paiements au cours du deuxième trimestre 2020) – devraient donc avoir accès aux crypto-monnaies… mais avec un accès qui reste très contrôlé. Car les utilisateurs n’auront  pas accès aux clés privées des cryptos, lesquelles  resteront en vase clos dans le système de PayPal. Ainsi, vous ne pourrez ni les sortir, ni en faire entrer depuis une source externe à PayPal. C’est le nouveau service de courtage de Paxos – Paxos Crypto Brokerage, qui s’occupera des aspects réglementaires, technologiques et de liquidités des futures options cryptos de PayPal.

 

Via Exaion, EDF devient validateur de la crypto Tezos  (XTZ)

A travers sa filiale Exaion (fournisseur ‘cloud’ de solutions blockchain et de calculs haute performance), le groupe EDF devient la première entreprise française à participer à l’écosystème Tezos en tant que validateur institutionnel. Exaion devient en effet partie prenante validateur ‘baker’ du réseau  et participe ainsi  au fonctionnement de la blockchain Tezos.  Rappelons que le rôle de ‘baker’ dans le protocole Tezos est un peu équivalent à la fonction de minage dans une blockchain à ‘preuve de travail’ (ou ‘Proof of Work’  PoW) du type Bitcoin qui utilise la puissance de calcul des mineurs pour assurer le bon fonctionnement de la blockchain. Mais dans le cas de Tezos, il s’agit d’un mécanisme dit à ‘preuve d’enjeu liquide’ (ou ‘Liquid Proof of Stake’ LPoS), un système de création-validation qui suit un protocole permettant un fonctionnement du réseau avec une utilisation minimale d’énergie consommée. Chaque bloc est créé par un ‘baker’  sélectionné au hasard et validé par le reste du  réseau. Les bakers mettent en garantie leurs  Tezos (XTZ) pour s’assurer que les blocs sont correctement validés, ce qui permet d’encourager la participation au réseau Tezos et de garantir sa sécurité. A titre d’exemple, citons  la Gendarmerie Nationale française qui  utilise une blockchain et des ‘contrats intelligents’ Tezos pour la gestion automatique de certaines  notes de frais, ainsi que la société Equisafe (tokenisation d’actifs immobiliers)  qui utilise Tezos en raison de la sécurité renforcée de cette blockchain.

Pour en savoir plus cliquez-ici.