);
Hebdo crypto & blockchain #86 | 15/09/2021

Hebdo crypto & blockchain #86 | 15/09/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #86 | 15/09/2021

Démarrage officiel du Bitcoin au Salvador

À partir du 7 septembre 2021, le Bitcoin est devenu monnaie officielle au Salvador. Pour être plus précis, le Bitcoin adopte le statut de « legal tender » ou « monnaie autorisée » dans le pays. Ceci signifie que la (ou les) monnaie(s) peuvent être utilisée(s) dans le pays pour acheter un bien ou un service. Le Bitcoin rejoint donc l’autre monnaie officielle du Salvador, le dollar américain, car le Salvador avait abandonné sa monnaie nationale, le colon, en 2001 pour adopter définitivement le dollar. Avec Bitcoin, l’objectif du gouvernement salvadorien est de stimuler l’économie locale et d’encourager l’investissement dans le pays. En effet, un quart du PIB du Salvador provient de fonds envoyés depuis l’étranger. La plupart du temps, il s’agit de citoyens du Salvador qui travaillent à l’étranger et envoient de l’argent pour soutenir leur famille restée au pays. L’utilisation de Bitcoin va entrainer un gros manque à gagner pour les acteurs traditionnels du marché du transfert d’argent (Western Union par exemple) qui chargent un taux élevé de frais à chaque transfert. Enfin, le président du Salvador, Nayib Bukele Ortez, entend attirer les investisseurs en Bitcoin dans le pays.

 

Crypto.com et le PSG

Le Paris SG et la plateforme de cryptomonnaies crypto.com ont annoncé un contrat de partenariat qui doit rapporter au club français entre 25 et 30 millions d’euros sur trois ans. Ce sponsoring permet au club parisien de football  de renforcer sa présence dans ce secteur de la blockchain qu’il a déjà investi avec les objets virtuels “NFT” et les “$PSG Fan Tokens”, lesquels ont servi au paiement d’une partie du bonus d’arrivée de la star argentine, Lionel Messi.

 

CryptoPunk #8857 devient l’un des NFT les plus chers

Le NFT (No Fungible Token) CryptoPunk #8857 a été cédé samedi 11 septembre sur la plateforme Opensea  pour 2000 Ethers (ETH), soit un montant dépassant 6.6 millions de dollars US. Ce montant correspond au 4ème montant le plus élevé pour une vente de NFT. Dans ce secteur en ébullition, la vente du NFT CryptoPunk #8857 se situe après celle de ‘Everydays’ en mars 2021, pour 69 millions de dollars, un montant record, et celles de CryptoPunk #3100 et CryptoPunk#7804 pour 7.5 millions chacune. C’est l’arrivée de l’artiste Beeple sur ce marché cette année qui a boosté les montants traités sur ces NFTs.

Hebdo crypto & blockchain #85 | 07/09/2021

Hebdo crypto & blockchain #85 | 07/09/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #85 | 07/09/2021

PayPal va proposer des services sur crypto-monnaies au Royaume-Uni

Lundi 23 août, le géant américain du paiement en ligne PayPal a annoncé qu’il allait autoriser pour la première fois ses utilisateurs au Royaume-Uni à acheter, détenir et vendre des crypto-monnaies sur la plate-forme de paiement. Quatre types de crypto-monnaies seront disponibles pour les clients britanniques, à savoir le Bitcoin, l’Ether, le Litecoin et le Bitcoin cash. Ce nouveau service sera disponible à la fois sur l’application PayPal et sur  le site Web.

 

Microstrategy détient pour plus de 5 milliards de dollars de bitcoins

Entre le 1er juillet et le 23 août, Microstrategy, société de software d’intelligence artificielle et qui ne cesse d’accumuler du Bitcoin en lieu et place de sa trésorerie en  dollar, a renforcé sa position de 3907 bitcoins à un prix moyen de 45 294$. Au 23 août, la position globale de la société se porte à 108 992 bitcoins, représentant un montant équivalent à 5.5 milliards de dollars au cours actuel de BTC (autour de 50k dollars). Le prix moyen d’acquisition de la position est de 26 769$ par bitcoin.

 

Standard Chartered lance une plateforme de trading sur Blockchain

Le 30 août, la banque Standard Chartered, en collaboration avec la société chinoise Linklogis, a annoncé le lancement de la plateforme Olea pour le financement commercial basé sur la blockchain. La plateforme vise à répondre aux besoins des investisseurs institutionnels sur ce type de financement.

 

L’intégration de Bitcoin dans la fonctionnalité “Pourboire” de Twitter est en cours de test

La possibilité d’envoyer des pourboires en bitcoins est en train de devenir une réalité sur Twitter. La société  effectue en ce moment des tests sur cette  nouvelle fonctionnalité dans “Tip Jar”. Cette annonce fait suite aux déclarations du PDG de la société, Jack Dorsey, selon lesquelles le Bitcoin sera un élément important de l’avenir de Twitter, ce qui laisse supposer que la crypto-monnaie sera intégrée dans plusieurs offres de produits à venir. Les utilisateurs choisissant Bitcoin comme moyen de paiement pourront être dirigés vers un tutoriel qui comprend, entre autres, des détails sur le fonctionnement du Lightning Network et sur l’utilisation des portefeuilles dépositaires et non dépositaires. Les portefeuilles dépositaires devraient inclure Strike, Blue Wallet et Satoshi Wallet, tandis que les portefeuilles non dépositaires devraient inclure Muun, Breez, Phoenix et Zap.

 

COSMOS (ATOM ) se connecte à Bitcoin et Ethereum et augmente son interopérabilité

Cosmos (ATOM) améliore son interopérabilité et plonge plus profondément que jamais dans le domaine de la DeFi. L’envolée du prix d’ATOM serait ainsi due en grande partie à 3 facteurs contribuant au développement de l’écosystème de Cosmos : Le premier provient du lancement récent d’Emeris, la première interface utilisateur fonctionnelle pour la DeFi sur Cosmos. Deuxièmement, ATOM a également bénéficié de l’intégration du DEX Sifchain, devenant ainsi le premier DEX permettant les échanges entre l’écosystème Cosmos et Ethereum . Le troisième facteur à l’origine de la forte hausse d’ATOM est l’annonce en août du  financement au fonds de développement Interlay par l’Interchain Foundation (IFC). Ce soutien financier vise à amener Bitcoin  sur Cosmos.

 

Hebdo crypto & blockchain #84 | 18/06/2021

Hebdo crypto & blockchain #84 | 18/06/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #84 | 18/06/2021

Le Salvador adopte le Bitcoin comme monnaie officielle !

Nayib Bukele, le jeune président  de  la république salvadorienne a présenté la semaine dernière son projet de loi élaboré avec Strike, fournisseur de portefeuilles en Bitcoin au Parlement pour approbation. Le projet contient la légalisation du Bitcoin comme monnaie officielle du pays avec le dollar US (seule monnaie légale au Salvador depuis la disparition de son ancienne monnaie, le colon salvadorien). En effet, les envois de fonds d’expatriés salvadoriens représentent 23 % du Produit Intérieur Brut du Salvador et bénéficient à environ 360 000 ménages. L’argent envoyé par les migrants au Salvador a atteint un niveau record de 5,92 milliards de dollars en 2020, et par ailleurs, comme pour beaucoup de pays émergents, la bancarisation des ménages est faible (à peine plus de 30%). Ces éléments représentent les principaux arguments du président. M. Bukele qui a ajouté que cette mesure stimulerait probablement les investissements et, “à court terme”, “générerait des emplois et contribuerait à l’inclusion financière de milliers de personnes en dehors de l’économie formelle.” Le projet de loi a été très rapidement publié dans le Journal officiel, et dans la foulée, l’Assemblée législative du Salvador a approuvé dans la nuit du 8 juin cette loi sur le Bitcoin par 62 voix sur 84. 

 

Le texte contient des clauses vraiment novatrices, telles que : 

– Les prix peuvent être exprimés en bitcoins 

– Les citoyens et les résidents seront également autorisés à payer des impôts en bitcoins 

– Tout agent économique doit accepter le Bitcoin comme paiement lorsqu’il lui est proposé par celui qui acquiert un bien ou un service 

– Les transactions en bitcoins “ne seront pas soumises à l’impôt sur les plus-values.” Toutefois, à des fins comptables, le dollar américain doit être utilisé comme monnaie de référence officielle. 

 

La loi doit maintenant être ratifiée par Nayib Bukele et elle sera applicable dans 90 jours.

 

D’autres pays d’Amérique latine pourraient embrayer après la décision salvadorienne

Après l’annonce du jeune président du Salvador, Nayib Bukele, c’est désormais au tour du membre du Congrès panaméen, Gabriel Silva, de commenter la décision du Salvador :

 

« (…) le Panama ne peut pas être laissé de côté. Si nous voulons être une véritable puissance technologique et entrepreneuriale, nous devons soutenir les cryptomonnaies. Nous allons préparer une proposition de loi à présenter à l’Assemblée (…) » 

 

Sur le même ton que Gabriel Silva, le député paraguayen Carlitos Rejala a défendu une potentielle adoption du bitcoin et des crypto-monnaies au Paraguay. C’est également en Argentine et au Brésil que certains députés commencent à exposer leur sympathie pour la crypto-monnaie manifestant leur soutien en arborant les fameux “Yeux laser”, pour symboliser le côté visionnaire des holders de BTC.

 

Bitcoin boudé en ce moment par les institutionnels, mais Ethereum toujours apprécié

Dans son dernier rapport « Digital Asset Fund Flows Weekly » (flux hebdomadaires des fonds en actifs numériques), la société d’investissement en crypto monnaies CoinShares a observé un net retrait des capitaux investis sur Bitcoin par les investisseurs institutionnels. Comme le montre le tableau ci-dessous issu du rapport, ces investisseurs professionnels commencent à réduire leur exposition à Bitcoin assez fortement, puisqu’un flux net de -141,4 millions de dollars a été retiré des différents fonds en bitcoins destinés aux institutionnels.

 

Les transactions sur Polygon dépassent celles d’Ethereum

Polygon, anciennement MATIC, est une sidechain d’Ethereum dont l’objectif est de déporter une partie des transactions hors de la chaîne principale pour réduire la charge qu’elle supporte.  Au cours des derniers mois, Polygon a vu son nombre d’utilisateurs et d’applications progresser fortement. Actuellement, elle enregistre plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs quotidiens. Cette évolution est telle qu’avec 7.4 millions de transactions quotidiennes,  Polygon vient de dépasser  Ethereum  (environ 1 million de transactions chaque jour) et la Binance Smart Chain (5 millions de transactions quotidiennes).

 

Les pirates du Colonial Pipeline ont perdu le fruit de leur rançon. Le FBI a traqué toutes les transactions et retrouvé les criminels

Après la saisie de 2,3 millions de dollars américains en bitcoins utilisés comme rançon dans le cadre de l’attaque du Colonial Pipeline au début du mois de mai, quelques éléments sont parvenus concernant la récupération de la somme par les services du FBI. En effet, le 7 juin, le Ministère américain de la justice a annoncé qu’il avait saisi 63,7 BTC : cette somme “représenterait le produit du paiement d’une rançon effectuée le 8 mai au groupe connu sous le nom de DarkSide qui avait ciblé Colonial Pipeline, entraînant la mise hors service d’infrastructures critiques. Une rumeur faisait même état du ‘craquage de Bitcoin’ par le FBI , ce qui est impossible car les clés privées ne peuvent pas être simplement piratées. Les autorités ont tout simplement suivi l’argent “jusqu’à ce que les escrocs essaient de l’encaisser”, ce qui montre la transparence du grand registre distribué et public qu’est Bitcoin.

 

Record historique pour les échanges de crypto monnaies en mai 2021

Le trafic web des échanges réalisés avec les crypto-monnaies s’est accru ces dernières semaines. En mai, il a même atteint un record jamais réalisé avec  plus de 638,2 millions de visites sur les plateformes, soit une progression mensuelle de 24% (source : SimilarWeb). Selon les chiffres de SimilarWeb, c’est la plateforme Binance qui s’est taillée le gros lot. Elle a reçu un trafic de 39,4 %, suivie par la plateforme américaine Coinbase.

 

Solana lève 450 millions de dollars pour s’attaquer à Ethereum

La blockchain Solana promet une meilleure scalabilité que ses concurrents, grâce à son système d’horodatage innovant de ‘proof of history’. C’est notamment ce mécanisme qui permet au projet d’atteindre les 50 000 transactions par seconde (TPS). À titre de comparaison, Ethereum peut traiter jusqu’à 15 TPS. Pour poursuivre son développement, Solana serait en train de lever entre 300 et 450 millions de dollars,

Hebdo crypto & blockchain #83 | 11/06/2021

Hebdo crypto & blockchain #83 | 11/06/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #83 | 11/06/2021

Le milliardaire américain Carl Icahn s’intéresse aussi à Bitcoin

Lors d’une interview accordée à Bloomberg, l’investisseur milliardaire Carl Icahn  qui détiendrait un patrimoine net d’environ 17,5 milliards de dollars explique qu’il souhaite investir dans les crypto-actifs « dans de larges proportions ».Il pourrait en fait s’agir d’1 à 1,5 milliard de dollars. Bien qu’il ne soit pas encore passé à l’achat, Carl Icahn explique qu’il étudie de près les opportunités sur Bitcoin, Ethereum et le secteur des crypto-monnaies dans son ensemble. L’homme d’affaires  avait pourtant été plutôt critique sur le secteur par le passé, puisque pas plus tard qu’en 2018 il avait qualifié Bitcoin et les crypto monnaies de « ridicules », en précisant qu’il était peut-être trop vieux pour ce secteur et qu’il n’y « toucherait pas ». Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour changer d’avis sur le Bitcoin !

 

SpaceX met Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) dans les étoiles

La société SpaceChain a annoncé un partenariat  avec SpaceX, l’entreprise aérospatiale d’Elon Musk. Grâce à cette coopération, un nœud spatial conçu par SpaceChain a été  embarqué dans la fusée SpaceX Falcon 9, dont le décollage a eu lieu il y a quelques jours. L’objectif est d’installer un nœud complet du réseau Ethereum à bord de la station spatiale internationale ISS. Un second lancement prévu le 24 juin visera, quant à lui, à déployer un nœud similaire, cette fois-ci pour la blockchain Bitcoin. Dans ce cas, ce nœud sera installé sur le satellite YAM-2 qui sera mis en orbite pour l’occasion.

 

Le Kazakhstan est une terre d’accueil privilégiée pour les mineurs chinois ‘en exil’

Le Kazakhstan est l’un des cinq premiers pays du minage du monde, et seuls la Chine, les États-Unis et la Russie affichent des revenus supérieurs en provenance de cette industrie. Le gouvernement du Kazakhstan a encouragé le développement de ce secteur et, jusqu’en 2019, il était encore possible aux mineurs d’opérer en franchise d’impôt : 200 millions de dollars auraient été investis dans des projets liés à l’infrastructure de minage qui ont permis jusqu’à présent à 17 méga fermes de devenir opérationnelles au Kazakhstan. La société chinoise BIT Mining va investir conjointement à un acteur local dans un centre de minage de crypto-monnaies qui sera construit sur le territoire kazakh.  BIT Mining va prendre en  charge 80 % des dépenses. Par ailleurs, le South China Morning Post a indiqué que de grandes sociétés chinoises de minage de Bitcoin envisagent de se déplacer en Amérique du Nord et en Asie centrale alors qu’en Chine,  la répression sur l’industrie du minage s’intensifie. La presse locale signale également que Jiang Zhuoer, fondateur du pool minier BTC.TOP, envisagerait de déplacer son matériel de minage de son pool vers l’Amérique du Nord et en Asie centrale. Pour ces acteurs chinois, l’Amérique du Nord est plus sécurisante mais les pays d’Asie centrale sont proches et le coût de minage y est plus faible.

 

Une annonce de Norton qui surprend : l’antivirus  va permettre de miner de l’Ether de son ordinateur

En règle générale, les utilisateurs ont recours aux antivirus pour bloquer les logiciels malveillants, notamment ceux qui tentent de miner des crypto-monnaies à leur insu. De son côté, l’antivirus Norton va à contre-courant avec une fonctionnalité assez surprenante. Ainsi, à compter du 3 juin, Norton va permettre de miner des cryptomonnaies directement depuis son antivirus. Dans un premier temps, cette fonctionnalité sera réservée aux utilisateurs de Norton faisant partie du programme d’adoption précoce. Par la suite, la fonctionnalité sera ouverte aux 13 millions d’utilisateurs du logiciel. D’après les annonces officielles, cette fonctionnalité a été créée pour permettre aux mineurs de miner tout en gardant une protection antivirus.

Hebdo crypto & blockchain #82 | 04/06/2021

Hebdo crypto & blockchain #82 | 04/06/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #82 | 04/06/2021

Les entreprises  du secteur crypto et les groupes de minage quittent la Chine. Huobi et Okex réduisent leurs services aux clients chinois

Deux entreprises de minage auraient déjà quitté le territoire chinois. La nouvelle intervient à un moment où les plateformes Huobi et Okex ont également annoncé qu’elles devaient supprimer certains de leurs services pour les clients résidents. Okex a par exemple décidé de supprimer de la plateforme le trading sur la monnaie chinoise (Renmimbi), mais également les opérations d’hébergement dans le cloud et la vente de ‘mining rigs’.

 

Il y a une certaine volonté d’utiliser des cryptos paiements en Russie (mais pas des crypto-monnaies)

Des membres de la Douma, le Parlement russe, travaillent sur des amendements destinés à permettre l’utilisation de crypto-monnaies pour assurer les paiements de certains contrats commerciaux et administratifs. Même si le Rouble reste la seule monnaie officielle en Russie, la dernière législation qui date du 1er janvier de cette année, la loi ‘On Digital Financial Assets and Digital Currencies’ donne une valeur aux crypto-actifs mais interdit l’utilisation des crypto-monnaies comme moyen de paiement pour des biens et des services.

 

Toujours en Russie, la ‘Bank of Russia’ va lancer un prototype de ‘Rouble numérique’ d’ici la fin de l’année

La Banque Centrale de Russie (CBR) est en train de préparer un prototype de monnaie nationale numérique d’ici la fin de 2021. Le projet en cours, sous la houlette de la banque centrale,  a été confirmé par un officiel.  Avec le Rouble numérique, les transferts d’argent entre individus seront ‘libres ‘ de frais.   La monnaie nationale sous forme digitale sera un moyen de paiement supplémentaire, et donnera les mêmes attributs que le Rouble sous sa forme actuelle.

 

Bitcoin – L’Iran contrôlerait 10 % du hashrate ?

L’Iran contrôlerait environ 10 % du hashrate global étant donné que la puissance globale du Bitcoin est de 15 000 mégawatts (125 TW/h). Cela représenterait une multiplication par 5 de la puissance annoncée en janvier par le ministère de l’énergie qui parlait alors de 310 mégawatts.  Pour  comparaison, les Chinois contrôleraient encore entre 30 % et 40 % du hashrate contre 8 % aux Etats-Unis.

 

Et pourtant, il y a eu une annonce d’interdiction (temporaire) du minage de Bitcoin en Iran

La semaine dernière, le président iranien Hassan Rouhani a déclaré vouloir porter tous ses efforts pour éviter des ‘blackout’ ou ruptures d’électricité au démarrage de la saison estivale et d’une demande croissante en énergie. Rouhani, bien que très intéressé par l’industrie du minage de Bitcoin pour contourner les sanctions imposées par les Etats-Unis, industrie qui rapporte l’équivalent d’environ 1 milliard de dollars par an au pays, a indiqué que le processus de minage numérique utilisait environ 300 MW d’électricité annuelle pour l’Iran, et que les contraintes et besoins de la population à court terme exigeait une limitation de l’utilisation des capacités énergétiques du pays.

 

Ray Dalio a annoncé détenir des bitcoins

Ray Dalio est un investisseur réputé de la finance traditionnelle, (en tant que fondateur et patron du plus gros Hedge Fund au monde, la société Bridgewater Associates). Ray Dalio  a longtemps montré un certain scepticisme envers le Bitcoin et les cryptomonnaies, lui préférant l’or en tant que réserve de valeur. Mais face à la menace inflationniste du dollar et des monnaies souveraines ‘fiat’, l’investisseur semble avoir voulu diversifier ses valeurs refuge. Il a déclaré ; « Personnellement, je préfère avoir des bitcoins qu’une obligation [d’État] (…) J’ai quelques bitcoins. »

Hebdo crypto & blockchain #81 | 28/05/2021

Hebdo crypto & blockchain #81 | 28/05/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #81 | 28/05/2021

Restrictions supplémentaires sur le Bitcoin et les crypto-monnaies (privées) par les institutions financières en Chine

Les régulateurs chinois ont renforcé les restrictions qui interdisent aux institutions financières et aux sociétés de paiement de fournir des services liés aux crypto-monnaies, marquant une nouvelle répression contre les actifs numériques privés. La Chine ne reconnaissait déjà pas les crypto-monnaies comme monnaie légale et le système bancaire n’acceptait pas les crypto-monnaies et ne fournissait pas de services correspondants.  Les régulateurs financiers, y compris la PBOC (Banque centrale chinoise) avaient déjà interdit aux banques et aux sociétés de paiement de fournir des services liés au bitcoin. En septembre 2017, la Chine avait interdit les offres initiales de pièces de monnaies numériques (ICO) dans le but de protéger les investisseurs et de freiner les risques financiers. Ces restrictions avaient poussé la plupart des plateformes d’échange à fermer leurs portes et beaucoup d’entre elles se sont délocalisées.

 

A quoi correspondent ces mesures qui ont servi de prétexte à une lourde chute des cours des cryptos ?

Trois associations du secteur financier ont ordonné à leurs membres, qui comprennent des banques et des sociétés de paiement en ligne, de ne pas offrir à leurs clients de services impliquant des crypto-monnaies, tels que les échanges de devises, l’enregistrement, la négociation, la compensation et le règlement. Ces directives ont été formulées dans une déclaration conjointe de la National Internet Finance Association of China, de la China Banking Association et de la ‘Payment and Clearing Association of China’, et publiées par la PBOC. En outre, il est interdit aux institutions de fournir des services d’épargne, de fiducie ou de nantissement de crypto-monnaies et d’émettre des produits financiers liés aux crypto-monnaies. Les services d’information liés aux crypto-monnaies, l’assurance et le commerce de produits dérivés sont également interdits. Les entreprises ont également été invitées à renforcer la surveillance des flux financiers liés au commerce des crypto-monnaies. A travers ces mesures, et peu avant un moment charnière pour la Chine qui va lancer son yuan numérique, la concurrence des crypto-monnaies privées pose problème.  Les services proposés par les plateformes pouvaient rapidement permettre la conversion de yuan ou de yuan numérique en cryptos. Ne doutons pas que les transactions ‘peer to peer’ (gré à gré) vont se développer (la blockchain est faite pour ça). Il ne fait finalement plus aucun doute que la Chine veut assurer un contrôle total des flux monétaires, des paiements et du circuit financier pour contrôler la circulation des capitaux, et les crypto-monnaies ne peuvent s’en accommoder. Même AliPay et WeChat Pay vont être pénalisés. Mais il n’est finalement pas certain que ces mesures représentent la meilleure façon de crédibiliser le yuan et sa future version numérique.

 

Double annonce : vendredi 21 mai, les autorités chinoises annoncent aussi   de futures restrictions sur l’activité de minage

Peu de temps après les annonces concernant l’interdiction de l’utilisation des crypto-monnaies par les institutions financières chinoises, Pékin a aussi annoncé envisager de réprimer les activités de production et de trading du bitcoin pour lutter contre les risques financiers. En effet, pour répondre à ses besoins en électricité, la production de Bitcoin, ou activité de “minage”, avait trouvé son eldorado en Chine avec un prix de l’électricité attractif (en particulier avec la récupération de l’énergie hydro- électrique non consommée du Sichuan lors de la période de mousson). Mais l’industrie a déjà commencé à réagir car la part de minage mondial réalisée en Chine est déjà rapidement tombée de 75% à 50% en l’espace d’un an et demi. Là non plus, il n’est pas évident que les autorités chinoises fassent le bon choix. Le minage de Bitcoin est en train de se déplacer au Kazakhstan, en Iran, aux Etats-Unis et ailleurs….

 

Diem, le projet de monnaie numérique de Facebook quitte la Suisse pour les US

L’association Diem, qui pilote le projet de monnaie numérique lancé par Facebook, quitte Genève pour les Etats-Unis. L’association a fait savoir qu’elle allait se concentrer sur l’émission d’une crypto-monnaie indexée au dollar (sous-entendu sous la pression du Congrès et des autorités américaines). Loin des ambitions initiales du réseau social, l’organisation a fait alliance avec une banque américaine, Silvergate, qui émettra le Diem, un “stablecoin”, c’est-à-dire une crypto monnaie dont le cours est fixe et qui repose sur la technologie blockchain. En l’occurrence, Diem sera lié à l’évolution unique du Dollar US et non à un panier des principales devises, comme initialement prévu avec le projet Libra (ce qui semblait naturel pour un moyen de paiement destiné à quelques 2 milliards 300 millions d’utilisateurs des réseaux sociaux du groupe à l’échelle globale). L ‘association déplace donc son siège, actuellement basé à Genève, de l’autre côté de l’Atlantique. Elle a également retiré sa demande déposée il y a un an auprès de l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), pour obtenir une autorisation en tant que système de paiement.