);
Hebdo crypto & blockchain #66 | 19/01/2021

Hebdo crypto & blockchain #66 | 19/01/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #66 | 19/01/2021

Introduction en Bourse du Crypto Futures Exchange Bakkt

Bakkt, la plateforme d’échange de contrats à terme sur Bitcoin (Futures Exchange)  va s’introduire sur le New York Stock Exchange (NYSE) cette année. Cela a été annoncé le 11 janvier par  son actionnaire l’Intercontinental Exchange. Cette opération se réalisera au second trimestre à travers la fusion avec VPC Impact Acquisition Holdings, une SPAC (Special  Purpose Acquisition Company). Cette opération réalisée à travers une SPAC permet d’éviter la lourdeur d’une introduction traditionnelle en Bourse (IPO). Le CEO de Bakkt, Gavin Michael estime profiter de la forte tendance sur le marché des cryptos à travers cette opération. Post-fusion, la société devrait être valorisée à environ 2.1 milliards de dollars.

 

L’allocation destinée aux crypto-monnaies et préconisée par les conseillers financiers américains auprès de leurs clients augmente de 49% l’année dernière

Aux Etats-Unis, les conseillers financiers sont toujours intéressés pour augmenter le poids accordé aux crypto-monnaies dans les ‘avoirs’ de leurs clients. Une enquête spécialisée réalisée par la firme Bitwise basée à San Francisco, auprès de conseillers financiers (Registered Investment Advisors ou RIAs) indique que  78% d’entre eux ont l’intention d’augmenter l’allocation de leurs clients en cryptos durant les 12 mois prochains. 12% des conseillers affirment que cette allocation restera stable cette année. De plus, aucun des conseillers interrogés ne comptent réduire ou totalement couper l’allocation existante en crypto-monnaies pour leurs clients. Le pourcentage de conseillers qui envisagent d’augmenter le poids des crypto-monnaies dans les portefeuilles – clients augmente beaucoup puisqu’il se situait à 42% il y a un an. 38% des conseillers interrogés invoquent le potentiel très élevé de performance ( ‘high potential returns’) comme argument principal pour justifier leur avis en faveur des crypto. Ce pourcentage était de 30% dans la même enquête il y a un an. Point intéressant dans les arguments invoqués, c’est l’aspect de protection contre l’inflation ( ‘inflation hedging’) qui progresse le plus en passant de 9% des interrogés à 25% cette année.

 

Obtention d’une licence fédérale de ‘crypto bank’ pour Anchorage Digital Bank aux USA

‘L’Office of the Comptroller of the Currency’ (OCC), le régulateur bancaire des Etats-Unis, sous le contrôle du Trésor américain, a transmis un avis favorable au  spécialiste- dépositaire numérique (‘crypto custodian’)  Anchorage pour lancer la première banque fédérale numérique sur le territoire US. Dans son rapport daté du 13 Janvier 2021, l’OCC dit que l’établissement va recevoir et prendre connaissance de la charte bancaire (‘ national trust banking charter’) qui lui permettra de créer  Anchorage Digital Bank, une fois que l’audit opérationnel des activités sera réalisé. Fondé en 2017 par Nathan Mc Cauley et Diogo Mónica, Anchorage fournit des services de trading et de dépositaire numérique (‘crypto custody’) aux investisseurs institutionnels. Aujourd’hui, la société annonce gérer environ 100 milliards de dollars de transactions par an.

 

Dissolution du fonds Grayscale XRP Trust

Suite à la plainte du gendarme financier américain (SEC) contre Ripple et au ‘dé-listing’ d’XRP sur de nombreuses plateformes,   Grayscale Investments a entamé la dissolution de son fonds investi sur XRP (Grayscale XRP Trust) et liquide donc ses positions afin de servir les liquidités correspondantes aux porteurs de parts du Trust. Mais Grayscale a averti sur les difficultés de réalisation des conversions de la crypto XRP en US dollars. Le communiqué de la société a indiqué que : « Grayscale a entamé la dissolution de son fond XRP Trust suite à la décision de la Securities and Exchange Commission du 22 décembre 2020 d’intenter une action en justice fédérale contre certains tiers affirmant que le XRP est un “titre” selon la loi fédérale sur les valeurs mobilières. » Dans le cadre de cette dissolution, les liquidités du fonds seront revendues et redistribuées aux détenteurs de parts dans le fonds. Le fonds fermera une fois la distribution terminée.

Hebdo crypto & blockchain #65 | 12/01/2021

Hebdo crypto & blockchain #65 | 12/01/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #65 | 12/01/2021

SkyBridge Capital se diversifie avec Bitcoin

La société d’investissement de Anthony Scaramucci, SkyBridge Capital, aurait investi près de 182 millions de dollars dans Bitcoin selon une brochure présentée aux clients de la firme. Selon des documents officiels déposés auprès de la SEC le 21 décembre 2020, SkyBridge, qui dispose de 9,3 milliards d’actifs sous gestion, se préparerait au lancement d’un fonds Bitcoin. Le Bitcoin Fund LP est disponible depuis le 4 janvier 2021 et représente  déjà  25 millions de dollars d’encours . SkyBridge suit ainsi les traces de nombreuses sociétés d’investissement traditionnelles qui ont choisi d’intégrer Bitcoin dans leur portefeuille.

 

Le prix de l’Ether s’envole et la plateforme Ethereum est de nouveau congestionnée. La solution de ‘seconde couche’ Optimism a annoncé un déploiement de son Mainnet pour le 15 janvier prochain.

En parallèle avec la hausse du cours de l’Ether, la blockchain Ethereum se retrouve une fois de plus face à un problème de congestion. Heureusement, la solution de seconde couche Optimism a annoncé un déploiement de son Mainnet pour le 15 janvier prochain. Introduit en juin 2019, Optimism est un projet de ‘seconde couche’ (une seconde couche fait référence à un cadre ou à un protocole secondaire construit sur un système blockchain existant) dont l’objectif est de résoudre les problèmes de scalabilité du réseau, c’est-à-dire augmenter le nombre de transactions par seconde, tout en réduisant leur coût. Pour ce faire, Optimism se base sur une technologie appelée Optimistic Rollup, qui permet d’exécuter des smart contracts sur une machine virtuelle différente de celle d’Ethereum (l’EVM) : l’Optimistic Virtual Machine (OVM).

 

La DeFi a battu des records en 2020

Bien avant l’explosion haussière sur Bitcoin et en plein boom depuis l’été 2020, la DeFi (Finance décentralisée)  aura attiré des milliers d’investisseurs dans un mouvement  de très forte progression. Véritable révolution dans le secteur financier en matière de prêt, elle a englouti des milliards de dollars au point d’établir un nouveau record. Il s’agit de la valeur totale bloquée ou somme d’argent mise en jeu dans les contrats intelligents des différents protocoles de prêts. Celle-ci est désormais de 15 milliards de dollars d’après les données publiées par DeFi Pulse. Ce sont Maker, Aave et Compound qui sont en tête des projets DeFi.

 

Utiliser le CO2 libéré sur les forages pétroliers pour produire de l’électricité moins chère. C’est ce que propose le groupe russe Gazprom au secteur du minage

10e producteur mondial de pétrole, le groupe Gazprom détient le monopole du gaz en Russie avec à son actif de grands projets de fourniture pour le reste de l’Europe. Pour se lancer dans le secteur du minage de crypto-monnaies, il a décidé de se servir d’une ressource en disponibilité suffisante sur les champs d’exploitations de pétrole. En effet, l’extraction du pétrole libère dans l’atmosphère du CO2 dont la gestion incombe à la société. Au lieu de payer des amendes sur le CO2 émis, la filiale  Gazpromneft a décidé de l’utiliser à d’autres fins. Il s’agira désormais d’utiliser ce gaz comme source d’énergie pour produire de l’électricité dans une centrale. La société a donc ouvert un site de minage de crypto-monnaies sur l’un de ses sites de forage pétrolier grâce à ce procédé. Le site qui est situé au nord-ouest de la Sibérie dispose donc de sa propre centrale électrique transformant le gaz en électricité. C’est déjà ce que font des sociétés nord-américaines comme Upstream Data et Crusoe Energy Systems qui utilisent également le gaz sur des sites de forage aux États-Unis et au Canada. Avec une électricité moins chère, de qualité et en quantité suffisante, Gazpromneft a décidé d’approvisionner les pools de minage.

 

Début  d’un réseau d’agences physiques pour une crypto banque en Inde – une histoire unique

Durant le mois d’octobre, United Multistate Credit Co-op Society a annoncé son intention d’offrir des services bancaires cryptographiques à la fois en ligne et dans ses 34 sites situés dans le nord de l’Inde. C’est désormais chose faite grâce à Unicas, une entreprise en partenariat. Avec une première agence ouverte à Jaipur, la banque pourra offrir désormais aux clients des services de fiat et de crypto-monnaies. Cette initiative n’est que la première phase d’un déploiement de 14 sites à travers trois États indiens avant la fin janvier 2021. Chacune de ses agences devrait également offrir aux clients des prêts numériques instantanés avec des crypto-monnaies en garantie. Grâce à leurs comptes logés à Unicas, ils pourront effectuer facilement des transactions en devises cryptographiques et en roupies indiennes. Une opportunité qui permettra selon Dinesh Kukreja, le PDG de Unicas, de proposer  sur le marché indien des produits d’investissement cryptographiques personnalisés . La société ambitionne d’ailleurs d’ouvrir pas moins de 100 succursales d’ici 2022 pour animer efficacement ce marché.

 

Les banques commerciales américaines vont pouvoir utiliser Bitcoin, Ethereum et les stable coins

Lundi 4 janvier 2020, l’Office of the Comptroller of the Currency (OCC), le régulateur bancaire des Etats-Unis, sous le contrôle du Trésor américain, a publié un communiqué de presse indiquant que les banques du pays pourraient utiliser des blockchains publiques telles que Bitcoin ou Ethereum ainsi que les  stable coins. L’OCC a publié  une lettre clarifiant le pouvoir des banques nationales et des associations fédérales d’épargne en ce qui concerne leur participation à des réseaux indépendants de vérification des nœuds (INVN) et leur capacité à utiliser des stable coins pour effectuer des activités de paiement et d’autres fonctions autorisées par les banques”, a expliqué l’organisme de régulation. Cela signifie concrètement que les banques américaines pourront notamment utiliser des stables coins pour faciliter les opérations de paiement pour leurs clients, mais également en émettre et les échanger.

 

Un stablecoin japonais à New York

Selon un communiqué du 29 décembre 2020, le Département des Services Financiers de l’Etat de New York – le New York Department of Financial Services, NYFDS – a  autorisé la société japonaise GMO-Z.com à émettre des stablecoins garantis par le yen et le dollar US à New York. Le stablecoin adossé au yen sera le premier de ce genre sur le territoire américain.

Hebdo crypto & blockchain #64 | 05/01/2021

Hebdo crypto & blockchain #64 | 05/01/2021

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #64 | 05/01/2021

Toute l’équipe de Trend Only vous souhaite 

une très belle année 2021 !


Conséquences de la plainte de la SEC – Coinbase ne va plus lister XRP sur sa plateforme

C’est un coup dur supplémentaire pour Ripple. Peut- être le coup de grâce d’ailleurs. Coinbase,  acteur essentiel du monde crypto, annonce à son tour la suspension de l’échange du XRP. Ce choix découle de la plainte de la SEC (régulateur et gendarme financier aux Etats-Unis). Ainsi, à partir du 19 janvier, les utilisateurs de Coinbase ne pourront plus acheter ou vendre le jeton par l’intermédiaire de la plateforme. C’est la date officielle. Toutefois, le retrait du XRP pourrait intervenir plus tôt, a prévenu l’entreprise. Suite à la décision de Coinbase , d’autres plateformes et entreprises de l’univers crypto devraient aussi ‘boycotter’ XRP.  Kraken, Bittrex, Genesis, Grayscale et d’autres membres du Crypto Rating Council souhaitent également retirer XRP de la liste. D’ailleurs, l’exchange Coinbase a été précédé d’un autre acteur de poids du marché, à savoir OKCoin. Sur cette plateforme, la suspension du XRP interviendra d’ailleurs plus tôt. En outre, elle concerne à la fois le trading et les dépôts, dès le 4 janvier.

 

Le Grayscale XRP Trust est  donc aussi à l’arrêt

Suite à la fin de cotation sur un certain nombre de plateformes, le gestionnaire Grayscale pourrait d’ores et déjà avoir tranché. Le gestionnaire de crypto-actifs n’accepterait plus de nouveaux clients ou suspendrait les abonnements existants. Le site web Grayscale précise d’ailleurs que “le placement privé du Grayscale XRP Trust est actuellement fermé.”

 

Minage de Bitcoin : Riot Blockchain achète 15 000 Antminers

Riot Blockchain fait le plein pour 2021. La société américaine spécialisée dans les crypto-monnaies et le minage, vient d’acquérir 15 000 S19 Pro et S19j Pro Antminer de Bitmain. Elle n’a pas hésité à puiser dans ses fonds propres pour augmenter son hashrate alors que les fabricants de machine de minage auront bien du mal à satisfaire la demande en 2021. Cette annonce survient quelques jours après un achat similaire de Core Scientific de 58 000 machines Antminer series ASIC. Pour Riot, le déploiement des 15 000 nouvelles machines  de minage devrait se faire de mai à octobre 2021. D’après Jeff Mc Gonegal, CEO de  Riot,  cette acquisition devrait permettre à la société d’augmenter son hashrate de 2,3 EH/s à 3,8 EH/s (exahashes par seconde). Elle estime que l’installation devrait consommer approximativement 120 MW d’énergie. Toujours d’après Jeff Mc Gonegal,  ces achats ont été effectués sur les fonds propres de la société, sans que celle-ci n’ait eu besoin de s’endetter. Cette stratégie d’achat semble s’inscrire dans une tendance généralisée au niveau de l’industrie.

 

Et Marathon Patent Group  achète  70 000 Antminers S19

Cotée à la bourse du Nasdaq, l’entreprise Marathon Patent Group s’est notamment spécialisée dans le minage d’actifs numériques, secteur dont elle est un des principaux acteurs en Amérique du Nord. Selon un communiqué de presse, Marathon a aussi conclu un contrat avec Bitmain pour un achat record de 70 000 mineurs de type Antminer S19. Avec les 33 000 mineurs Antminer S19 que Marathon possède déjà aujourd’hui, la firme va donc posséder un total de 103 000 mineurs de bitcoins (BTC) de dernière génération. Une fois la commande honorée, le groupe Marathon aura une puissance de calcul totale de 10,36 EH/s, ce qui représenterait actuellement 7,4 % de la puissance de calcul totale du réseau Bitcoin.

 

‘Science-Fiction’ : Elon Musk endosse l’utilisation des crypto-monnaies pour la future économie martienne

Le CEO de SpaceX et  Tesla, le célébrissime Elon Musk, croit très fermement qu’il sera celui qui va déplacer une partie de l’humanité sur Mars pour y établir et développer des activités humaines. Pour lui, l’économie martienne fonctionnera dès le commencement grâce aux crypto-monnaies ! Elon Musk estime qu’avec un peu de chance, la conquête de Mars débutera à partir de 2024 et qu’un établissement humain ‘autosuffisant’ se développera dès que possible. Dans des discussions récentes avec le CEO de SPaceX, le nom de ‘ Marscoin ‘ a été mentionné comme future crypto de référence sur Mars, mais on ne sait pas s’il s’agit de la crypto déjà lancée en 2014 ou s’il s’agit d’un projet de future monnaie numérique.

Bon anniversaire Bitcoin !

C’est pour son 12ème anniversaire que la reine des crypto- monnaies vient de toucher un point haut à près de 35 000$. Malgré tous ses détracteurs, la blockchain Bitcoin prouve bien sa consistance, sa sécurité et sa durabilité. Preuve qu’un protocole global et décentralisé peut fonctionner et prospérer.

Hebdo crypto & blockchain #63 | 29/12/2020

Hebdo crypto & blockchain #63 | 29/12/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #63 | 29/12/2020

Une MNBC (Monnaie Numérique de Banque Centrale ou CBDC) en vue en Suisse ?

Cela fait maintenant quelque temps que la Banque Nationale Suisse (BNS) a démarré divers tests en vue de l’émission d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC ou Central Bank Digital Currency). Après des premiers résultats favorables, l’institution suisse s’apprête à tester son crypto-Franc dans le cadre du lancement du SIX Digital Exchange, courant 2021. Celle-ci apparaît comme l’infrastructure idéale pour tester la MNBC nouvellement créée.  La prochaine étape (surnommée projet ‘Helvetia’)  sera de  tester l’adaptabilité de la MNBC aux circuits des banques commerciales.

 

La SEC attaque Ripple Labs – Baisse de 48% du XRP en une semaine

Le PDG de Ripple Labs, Brad Garlinghouse l’a lui-même annoncé : la SEC va intenter un procès à Ripple pour l’émission et la vente de valeurs mobilières sans licence. Il y a plusieurs années que le débat est en cours mais cette fois, la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine, a pris la décision de poursuivre la société Ripple Labs pour l’émission de ses XRP. En effet, contrairement aux projets Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH), le jeton XRP a tous les traits d’une valeur mobilière (securities). D’autre part, la plainte stipule que Ripple a levé des fonds, dès 2013, via une émission de valeurs mobilières (securities) non enregistrée, à savoir la vente de jetons XRP. Les montants  « illégalement » levés se montaient à plus de 1,3 milliard de dollars. La SEC va  d’ailleurs poursuivre à la fois la société Ripple Labs mais aussi deux de ses  dirigeants, Christian Larsen (président exécutif) et Bradley Garlinghouse (actuel CEO). Ces deux dirigeants auraient également effectué des ventes personnelles non enregistrées de XRP pour un montant total d’environ 600 millions de dollars. Le gendarme financier américain demande donc au tribunal une injonction pour cesser ces ventes illicites de XRP ainsi qu’un dédommagement avec intérêts et des sanctions civiles (amendes).

 

Une nouvelle carte bancaire (Wirex) qui paye en bitcoins

Wirex est une société qui propose des cartes de crédit avec cash back en BTC sur chacun des achats. Après Mastercard, cette compagnie a passé  un partenariat privilégié avec VISA. En pratique, Wirex devient « membre principal » de VISA, via le programme FinTech Fast Track. Ce statut lui permet ainsi d’émettre des cartes VISA, sans intermédiaire.

Pour en savoir plus, cliquez-ici.

Hebdo crypto & blockchain #62 | 22/12/2020

Hebdo crypto & blockchain #62 | 22/12/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #62 | 22/12/2020

Le Yuan numérique à l’essai à Hong-Kong

La Banque populaire de Chine et l’Autorité monétaire de Hong Kong (HKMA) seraient dans les stades préliminaires d’un projet-pilote de paiements transfrontaliers utilisant le yuan numérique. Le responsable exécutif du projet, Eddie Yue, a indiqué que les discussions entre les 2 institutions pour les préparatifs techniques de la mise en œuvre du e-CNY (yuan numérique) sont en cours. Yue estime que le yuan numérique pourrait être spécialement avantageux pour l’industrie du tourisme; le yuan numérique a la même valeur que les espèces en circulation. Le passage à la crypto-yuan est une question de commodité puisque le yuan est déjà utilisé à Hong Kong. Rappelons que les premiers projets ‘test’ ont été déployés dans 4 grandes villes de Chine puis étendus à 9 zones métropolitaines. La région administrative spéciale de Hong Kong étudie les domaines d’utilisation potentiels des CBDC (monnaies numériques de banque centrale) depuis environ 3 ans. A long terme, l’objectif serait de concevoir aussi une plateforme intégrée de paiements transfrontaliers pour la région.

JP Morgan estime à 600 milliards de dollars la demande de bitcoins pour la gestion institutionnelle à travers le monde

Une note d’analyse de la recherche de JP Morgan estime à 600 milliards de dollars la place que pourrait accorder la gestion institutionnelle au Bitcoin à travers le monde. Le récent investissement de 100 millions de dollars en bitcoins par l’assureur américain Massachusetts Mutual Life Insurance (Massmutual) donne la mesure et le potentiel que présente de nouveaux achats dans les crypto-monnaies pour les années qui viennent. Le mouvement d’adoption de Bitcoin comme nouvel actif de diversification est en train de se répandre des ‘family offices’ et investisseurs fortunés aux assureurs et à la gestion institutionnelle.

Alan Howard (fondateur de Brevan Howard AM) investit 1 milliard de dollars en bitcoins et éthers

Beaucoup de milliardaires, comptes fortunés et hedge funds se positionnent donc sur Bitcoin. C’est maintenant au tour d’Alan Howard, fondateur de Brevan Howard Asset Management, la célèbre société de gestion alternative de s’associer à One River Asset Management pour acquérir jusqu’à 1 milliard de dollars de bitcoins et d’éthers. Les deux gestionnaires d’actifs ont en effet créé un nouveau fonds spécialisé dans les actifs volatils. Le fonds a déjà acquis pour 600 millions de dollars de crypto actifs. Sans connaître l’allocation du fonds parmi les crypto-monnaies investies, il semble très probable qu’une place essentielle a été attribuée à Bitcoin. Eric Peters, président de One River Asset Management, a d’ailleurs affirmé avoir terminé ses achats fin novembre avant que le prix ne dépasse les 16 000 $.

Airdrop massif sur XRP

Le samedi 12 décembre a eu lieu un important ‘airdrop’ pour tous les possesseurs du jeton XRP de Ripple : la distribution des tokens SPARK (FLR). Plus de 45 milliards de jetons SPARK (ou FLR) du projet de réseau Flare ont ainsi été distribués. En tout, ce sont plus de 21 milliards de XRP à travers 94 048 comptes qui ont été accumulés pour recevoir les FLR en récompense.

Bitcoin à un nouveau plus haut

Avec l’arrivée des institutionnels, le Bitcoin s’envole et établit un nouveau record à 24400 cette semaine. Quelques prises de bénéfices sont à prévoir proche du seuil psychologique de 25000 dollars.

Hebdo crypto & blockchain #61 | 15/12/2020

Hebdo crypto & blockchain #61 | 15/12/2020

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #61 | 15/12/2020

Grâce au Swiss Stock Exchange, les banques helvétiques vont pouvoir proposer une passerelle d’investissement sur les crypto actifs

Le Swiss Stock Exchange (SIX) et quelques-uns de ses partenaires vont lancer  un nouveau service qui va permettre aux banques suisses d’offrir  à leurs clients un accès aux crypto-actifs dès le premier trimestre 2021. La passerelle, le ‘Institutional Digital Asset Gateway’, encore soumis à l’approbation définitive des autorités de régulation, a été développée par Custodigit,  la JV créée par l’opérateur télécom  Swisscom et la banque digitale Sygnum  (qui avait obtenu le premier agrément de  banque ‘digitale’  par le régulateur helvète, la FINMA, en 2018).  SIX devrait prendre une majorité dans la JV et la passerelle technologique offrira différents types de services autour des crypto-monnaies et des actifs numériques.

Airdrop du futur Yuan numérique en Chine pour un équivalent de 3 millions de dollars. Bientôt le démarrage


20 millions de yuans (3 millions de dollars)  vont être distribués auprès de 100 000 citoyens chinois sous la forme de la  future monnaie numérique. Le Yuan numérique va être accepté par environ 10 000 magasins, dont JD.com, l’un des plus importants distributeurs en ligne du pays. L’opération est organisée dans la ville de Suzhou, dans la banlieue Ouest de Shanghaï.

Une nouvelle ordonnance concernant le monde crypto en France : une surveillance accrue et un durcissement imposés par le Gouvernement français


Le gouvernement français a validé une série de mesures visant à durcir les dispositions relatives à la vérification d’identité sur les plateformes. Les entreprises liées aux crypto-monnaies opérant sur le territoire auront six mois pour se conformer aux nouvelles règles. C’est via une ordonnance présentée en conseil des ministres que ces règles plus strictes vont s’imposer aux entreprises françaises présentes dans la crypto monnaie. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, invoque la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent. Concrètement, une double vérification d’identité des clients va s’imposer rapidement (dans un délai de 6 mois), à savoir un renforcement de la connaissance client (KYC) + une seconde preuve d’identité, probablement via un virement SEPA, solution qui serait privilégiée, et ce dès le premier euro investi. Même si ces mesures se comprennent, ce contexte va probablement poser des problèmes à l’écosystème crypto français, en terme concurrentiel, par rapport à des législations moins contraignantes.

En résumé, l’ordonnance comprend deux mesures, qui seront précisées dans des décrets d’application à venir:

  • Tous les exchanges français devront demander une double vérification d’identité dès le premier euro dépensé – contre 1 000 euros antérieurement. 
  • Tous les exchanges, même ceux qui ne proposent pas de paires en fiat, devront s’enregistrer auprès d’une autorité administrative certainement l’AMF.

La double identification prendra la forme d’un virement SEPA accompagné d’une pièce d’identité.

BBVA annonce le lancement d’un service de courtage et de custody en bitcoins à travers sa filiale en Suisse


BBVA (Banco Bilbao Vizcaya Argentaria), le deuxième groupe bancaire espagnol, dispose de  727 milliards d’euros d’actifs et de 80 millions de clients dans 30 pays. Le groupe vient d’annoncer le lancement d’un service de courtage et de custody en bitcoins à travers sa filiale en Suisse, pays dédié aux services de ‘private banking’ pour la clientèle internationale du groupe. L’offre démarre en 2021, et selon le groupe BBVA,  grâce au support du groupe bancaire, la sécurité opérationnelle et la transparence seront assurées. Il est ensuite prévu d’étendre l’offre à d’autres crypto actifs.

La banque russe Sberbank va lancer son propre token, le Sbercoin


A partir du 1er janvier 2021, le gouvernement russe interdira à ses résidents l’usage de crypto-monnaies pour effectuer des paiements. Seuls les stable coins adossés au rouble devraient  être tolérés car la Russie mène actuellement une guerre contre l’anonymat de 10 millions de wallets. C’est dans ce contexte que la plus grande banque du pays, Sberbank, prévoit de lancer une plateforme blockchain de trading et par la même occasion, de créer son propre token en 2021, le Sbercoin, en collaborant aussi avec des partenaires étrangers. Avec près de 96 millions de clients, Sberbank dont l’actionnaire majoritaire est la banque centrale de Russie, est l’acteur le plus important du secteur. Le CEO et président de Sberbank, Herman Gref, a expliqué que la banque collaborerait avec JPMorgan Chase et d’autres partenaires étrangers pour tester cette plateforme.

Marathon investit dans 10,000 machines de minage de bitcoins


La société Marathon Patent Group, cotée sur le Nasdaq, a annoncé investir dans  10,000 machines Antminer S-19j Pro  à la société de minage chinoise Bitmain, le plus gros acteur du secteur. Selon la société, cet achat de machines de nouvelle génération va permettre à Marathon  de détenir un parc de machines de 33,560 ASIC  représentant plus de 3.56 Exahash (EH/s) de puissance de hachage. De plus,  Marathon annonce, qu’avec la collaboration de  Beowulf Energy, il est prévu de démarrer un ‘data center’ alimenté par de l’énergie renouvelable  dans le Nord-Est des Etats-Unis. D’après la société  Beowulf Energy, la puissance générée atteindra  100 Mégawatts et potentiellement 250.

Microstrategy émet 550 millions de dollars d’obligations pour augmenter sa position en Bitcoin


MicroStrategy, cotée au Nasdaq, a beaucoup fait parler en investissant plusieurs centaines de millions de dollars de sa trésorerie en bitcoins.  Michael Saylor, son PDG, est en effet un ‘crypto-enthousiaste’, fan de Satoshi Nakamoto et de sa blockchain, et considère que le dollar perd de sa valeur continûment. L’investissement de la trésorerie de MicroStrategy en bitcoins a été évidemment très fructueux. Maintenant, MicroStrategy est en pleine crise d’achat compulsif de bitcoins (BTC). Après en avoir racheté une nouvelle fois pour 50 millions de dollars, l’entreprise va même jusqu’à s’endetter, en émettant 550 millions de dollars d’obligations, pour acheter toujours plus de bitcoins. Cela ne va pas sans inquiéter les agences de notation, qui voient d’un très mauvais œil cette société cotée en bourse faire “ALL-IN” sur la crypto monnaie.

Améliorer les services de la police, des ambulances et des pompiers avec la blockchain –  Une nouvelle expérience dans la ville polonaise d’Olsztyn


SmartKey est une technologie qui permet de relier la blockchain  Ethereum aux actifs physiques (immeubles maisons ou appartements) par une connexion dont l’accès est garanti par une clé privée. Dans le cadre de la présente application, elle permet aux services d’urgences de la ville d’Olsztyn d’accéder à l’actif physique dont il est question en cas d’extrême nécessité. Les services de police, d’incendie et d’ambulance peuvent ainsi établir la connexion nécessaire pour secourir n’importe quel citoyen grâce à l’utilisation d’un ‘Smart contract’. Nul besoin donc d’attendre l’autorisation du détenteur de clé dont l’aval pourrait venir trop tardivement ou qui pourrait être la personne à secourir.