);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #93 | 10/11/2021

L’autorité monétaire de Singapour déclare la volonté de la cité Etat de devenir un hub mondial sur les cryptoactifs

Le directeur général de l’autorité monétaire de Singapour (MAS), Ravi Menon, a déclaré ses intentions de faire de la place un acteur clé de l’économie crypto mondiale. Après être déjà devenue une place financière majeure pour la zone Asie Pacifique, les ambitions mondiales sont claires pour Singapour dans le domaine des activités liées aux actifs numériques. A travers la MAS, le pays met en place un cadre réglementaire clair et des exigences pour les acteurs afin de gérer efficacement les risques dans l’espace crypto. L’autorité veut ainsi introduire une réglementation forte pour les acteurs du secteur de façon à prévenir tous les types de risques auxquels sont confrontés les intervenants dans ces activités.

 

Le Yuan numérique arrive

Destiné à remplacer les espèces dans les transactions quotidiennes, le yuan numérique (e-CNY) gagne du terrain parmi les particuliers et les entreprises, selon Mu Changchun, directeur du Digital Currency Institute de la Banque populaire de Chine (PBOC). Mu Changchun a déclaré que le nombre de comptes individuels en yuan numérique atteignait 140 millions, tandis que les entreprises en créaient 10 millions supplémentaires. La date précise de lancement du Yuan numérique n’est pas encore fixée ; les autorités continuent et étendent les essais dans plus de douze régions du pays maintenant. Avec un large éventail de commerçants allant des services publics, des services de restauration et des transports aux services de détail et gouvernementaux acceptant la monnaie numérique de banque centrale (CBDC), les gens ont dépensé 62 milliards de yuans (9,7 milliards de dollars) en utilisant des portefeuilles e-CNY en octobre 2021, d’après Reuters.

 

Eric Adams maire de New York et pro Bitcoin

Eric Adams a été élu nouveau maire de New York mardi 2 novembre. Pendant la campagne, Adams avait explicitement déclaré qu’il était pro-Bitcoin. Avec 67.2% des votants, sa victoire est retentissante face au challenger républicain. En fait, durant sa campagne, il a promis de faire de la ville « le centre du bitcoin » s’il était élu. Le système financier américain, dont la ville est déjà le centre incontesté, est occupé à s’ouvrir et à se développer sur les marchés des crypto-monnaies depuis un certain temps déjà. Il n’est donc peut-être pas nécessaire de faire beaucoup d’efforts pour en faire le Centre crypto-financier américain et peut-être du monde. Par ailleurs, Eric Adams a annoncé vouloir toucher ses trois premiers salaires en bitcoins. Cela a surpris beaucoup de monde, mais ne s’agit-il juste pas du début d’une compétition avec le maire de Miami qui a déjà beaucoup avancé en faveur de l’environnement crypto pour sa ville et son attractivité ?

 

Les mineurs kazakhs apportent à l’économie du pays 230 millions de dollars par an

L’association nationale de la blockchain et de l’industrie des centres de données du Kazakhstan a estimé la contribution annuelle des mineurs légaux de crypto-monnaies à l’économie du pays à 230 millions de dollars. Les membres de l’organisation génèrent environ 70 % du hashrate au Kazakhstan, pays qui devient l’une des places préférées pour les entreprises de minage, entre autres, grâce aux coûts attractifs de son électricité. Par ailleurs, selon le président de l’association, Alan Dorjiev, si l’on intègre l’activité des mineurs ‘clandestins’, c’est probablement 500MW d’électricité supplémentaire qui est dépensée illégalement, ce qui double environ l’activité de minage totale du pays.

Share This