);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #91 | 20/10/2021

Grayscale s’apprête à convertir son fonds Bitcoin Trust en ETF

Après que le régulateur américain, la Securities and Exchange Commission (SEC), ait approuvé le lancement du premier fonds indexé sur Bitcoin et coté en Bourse aux USA (l’ETF Bitcoin Strategy de ProShares Trust), le plus gros investisseur en crypto-monnaies, Grayscale Investments, a annoncé son plan de conversion du Bitcoin Trust (GBTC) en un ETF.

 

Australie : un gros fonds de pension envisage un investissement en  crypto-monnaies

Avec près de 70 milliards de dollars d’actifs sous gestion, Queensland Investment Corporation (QIC) est le cinquième plus gros fonds de pension australien. Il envisage d’investir dans des crypto-monnaies. C’est ce qu’a laissé entendre Stuart Simmons, responsable des devises de QIC dans un rapport publié par le Financial Times, alors qu’à  l’instar d’autres nations, l’Australie nourrit des réserves sur l’opportunité d’autoriser l’utilisation des actifs cryptographiques dans l’économie locale. Pour l’instant, l’Australie ne dispose toujours pas d’une réglementation officielle en la matière, mais la pression est forte pour permettre une diversification de ces fonds de retraites sur les crypto-actifs.

 

FTX lève de nouveau beaucoup d’argent (420 millions de dollars) pour son deuxième anniversaire

Après deux ans d’existence seulement, la plateforme d’échange FTX réalise une percée extraordinaire en termes de parts de marché. Afin de financer sa croissance, FTX vient de réaliser une nouvelle levée de capital de 420 millions de dollars en série B  et obtient une valorisation de 25 milliards de dollars, équivalente à celle de la Société Générale !  Cette levée fait suite à celle réalisée fin juillet et qui avait permis à la plateforme d’obtenir 900 millions de dollars.

 

Walmart lance un projet pilote de distributeur de Bitcoin (BTC) dans 200 magasins

Au début du mois, le géant américain de la distribution Walmart a lancé un projet pilote crypto qui consiste en l’installation de distributeurs automatiques de Bitcoin (BTC) dans 200 de ses points de vente aux États-Unis. Le pilote implique la société Coinstar, chargée de l’exploitation des machines. Coinstar déploie actuellement 8000 appareils à travers le pays, en partenariat avec la bourse crypto Coinme.

 

La Banque Centrale d’Israël teste sa CBDC (monnaie numérique de banque centrale)  à travers un programme pilote interne basé sur Ethereum

La banque centrale d’Israël effectue actuellement des recherches pour juger la pertinence d’émettre un ‘Shekel’ numérique  et a déclenché un programme pilote interne pour tester une première version de sa CBDC. Pour le moment, cette phase pilote vise essentiellement à anticiper les problèmes qui proviendraient de l’émission de cette devise numérique. Consciente des défis à relever, l’institution monétaire israélienne veut mettre en place une technologie innovante suffisamment bon marché  pour être préférée à l’argent liquide. L’équipe chargée du programme étudie ainsi les risques pour que la monnaie numérique paralyse les transactions économiques du pays à la suite d’une panne technique généralisée. Un autre volet important du programme pilote porte sur  l’évaluation de l’impact de la CBDC sur l’acceptation des banques commerciales et la vie privée de ses utilisateurs. En attendant d’opter définitivement sur la technologie qui supportera le Shekel numérique, la phase pilote se réalise sur la blockchain Ethereum.

 

Rejets de la plupart des amendements concernant la fiscalité des actifs numériques en France

Force est de constater que le renforcement de l’attractivité des actifs numériques en France n’est pas réellement au programme. Le député de Paris, Pierre Person, a pourtant déployé beaucoup d’énergie mais des amendements  importants concernant la fiscalité des actifs numériques ont été rejetés par le Parlement. 

–        Le premier concernait la réorientation de  gains déposés en ‘stable coins’  par les investisseurs  vers l’économie réelle en proposant davantage d’attractivité aux investisseurs. 

–        Le deuxième portait sur une transposition de l’application du régime d’apport-cession pour inciter la création d’entreprises spécialisées dans le domaine de la blockchain et/ou des actifs numériques. En application de ce régime, lorsque des titres d’une société sont apportés à une autre il est possible de bénéficier d’un report d’imposition des plus-values réalisées 

–        Une autre proposition visait l’objectif de redirection des gains crypto vers l’économie réelle. L’amendement proposait ainsi d ‘alléger le régime fiscal pour les paiements effectués en crypto-monnaies par carte bleue lorsqu’ils sont d’un montant inférieur à 3000 € (actuellement, le paiement en actif numérique est un fait générateur d’impôt sur les plus-values). 

Aussi bien la Commission des Finances que l’Assemblée nationale ont rejeté ces amendements.

Share This