);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #84 | 18/06/2021

Le Salvador adopte le Bitcoin comme monnaie officielle !

Nayib Bukele, le jeune président  de  la république salvadorienne a présenté la semaine dernière son projet de loi élaboré avec Strike, fournisseur de portefeuilles en Bitcoin au Parlement pour approbation. Le projet contient la légalisation du Bitcoin comme monnaie officielle du pays avec le dollar US (seule monnaie légale au Salvador depuis la disparition de son ancienne monnaie, le colon salvadorien). En effet, les envois de fonds d’expatriés salvadoriens représentent 23 % du Produit Intérieur Brut du Salvador et bénéficient à environ 360 000 ménages. L’argent envoyé par les migrants au Salvador a atteint un niveau record de 5,92 milliards de dollars en 2020, et par ailleurs, comme pour beaucoup de pays émergents, la bancarisation des ménages est faible (à peine plus de 30%). Ces éléments représentent les principaux arguments du président. M. Bukele qui a ajouté que cette mesure stimulerait probablement les investissements et, “à court terme”, “générerait des emplois et contribuerait à l’inclusion financière de milliers de personnes en dehors de l’économie formelle.” Le projet de loi a été très rapidement publié dans le Journal officiel, et dans la foulée, l’Assemblée législative du Salvador a approuvé dans la nuit du 8 juin cette loi sur le Bitcoin par 62 voix sur 84. 

 

Le texte contient des clauses vraiment novatrices, telles que : 

– Les prix peuvent être exprimés en bitcoins 

– Les citoyens et les résidents seront également autorisés à payer des impôts en bitcoins 

– Tout agent économique doit accepter le Bitcoin comme paiement lorsqu’il lui est proposé par celui qui acquiert un bien ou un service 

– Les transactions en bitcoins “ne seront pas soumises à l’impôt sur les plus-values.” Toutefois, à des fins comptables, le dollar américain doit être utilisé comme monnaie de référence officielle. 

 

La loi doit maintenant être ratifiée par Nayib Bukele et elle sera applicable dans 90 jours.

 

D’autres pays d’Amérique latine pourraient embrayer après la décision salvadorienne

Après l’annonce du jeune président du Salvador, Nayib Bukele, c’est désormais au tour du membre du Congrès panaméen, Gabriel Silva, de commenter la décision du Salvador :

 

« (…) le Panama ne peut pas être laissé de côté. Si nous voulons être une véritable puissance technologique et entrepreneuriale, nous devons soutenir les cryptomonnaies. Nous allons préparer une proposition de loi à présenter à l’Assemblée (…) » 

 

Sur le même ton que Gabriel Silva, le député paraguayen Carlitos Rejala a défendu une potentielle adoption du bitcoin et des crypto-monnaies au Paraguay. C’est également en Argentine et au Brésil que certains députés commencent à exposer leur sympathie pour la crypto-monnaie manifestant leur soutien en arborant les fameux “Yeux laser”, pour symboliser le côté visionnaire des holders de BTC.

 

Bitcoin boudé en ce moment par les institutionnels, mais Ethereum toujours apprécié

Dans son dernier rapport « Digital Asset Fund Flows Weekly » (flux hebdomadaires des fonds en actifs numériques), la société d’investissement en crypto monnaies CoinShares a observé un net retrait des capitaux investis sur Bitcoin par les investisseurs institutionnels. Comme le montre le tableau ci-dessous issu du rapport, ces investisseurs professionnels commencent à réduire leur exposition à Bitcoin assez fortement, puisqu’un flux net de -141,4 millions de dollars a été retiré des différents fonds en bitcoins destinés aux institutionnels.

 

Les transactions sur Polygon dépassent celles d’Ethereum

Polygon, anciennement MATIC, est une sidechain d’Ethereum dont l’objectif est de déporter une partie des transactions hors de la chaîne principale pour réduire la charge qu’elle supporte.  Au cours des derniers mois, Polygon a vu son nombre d’utilisateurs et d’applications progresser fortement. Actuellement, elle enregistre plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs quotidiens. Cette évolution est telle qu’avec 7.4 millions de transactions quotidiennes,  Polygon vient de dépasser  Ethereum  (environ 1 million de transactions chaque jour) et la Binance Smart Chain (5 millions de transactions quotidiennes).

 

Les pirates du Colonial Pipeline ont perdu le fruit de leur rançon. Le FBI a traqué toutes les transactions et retrouvé les criminels

Après la saisie de 2,3 millions de dollars américains en bitcoins utilisés comme rançon dans le cadre de l’attaque du Colonial Pipeline au début du mois de mai, quelques éléments sont parvenus concernant la récupération de la somme par les services du FBI. En effet, le 7 juin, le Ministère américain de la justice a annoncé qu’il avait saisi 63,7 BTC : cette somme “représenterait le produit du paiement d’une rançon effectuée le 8 mai au groupe connu sous le nom de DarkSide qui avait ciblé Colonial Pipeline, entraînant la mise hors service d’infrastructures critiques. Une rumeur faisait même état du ‘craquage de Bitcoin’ par le FBI , ce qui est impossible car les clés privées ne peuvent pas être simplement piratées. Les autorités ont tout simplement suivi l’argent “jusqu’à ce que les escrocs essaient de l’encaisser”, ce qui montre la transparence du grand registre distribué et public qu’est Bitcoin.

 

Record historique pour les échanges de crypto monnaies en mai 2021

Le trafic web des échanges réalisés avec les crypto-monnaies s’est accru ces dernières semaines. En mai, il a même atteint un record jamais réalisé avec  plus de 638,2 millions de visites sur les plateformes, soit une progression mensuelle de 24% (source : SimilarWeb). Selon les chiffres de SimilarWeb, c’est la plateforme Binance qui s’est taillée le gros lot. Elle a reçu un trafic de 39,4 %, suivie par la plateforme américaine Coinbase.

 

Solana lève 450 millions de dollars pour s’attaquer à Ethereum

La blockchain Solana promet une meilleure scalabilité que ses concurrents, grâce à son système d’horodatage innovant de ‘proof of history’. C’est notamment ce mécanisme qui permet au projet d’atteindre les 50 000 transactions par seconde (TPS). À titre de comparaison, Ethereum peut traiter jusqu’à 15 TPS. Pour poursuivre son développement, Solana serait en train de lever entre 300 et 450 millions de dollars,

Share This