);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #83 | 11/06/2021

Le milliardaire américain Carl Icahn s’intéresse aussi à Bitcoin

Lors d’une interview accordée à Bloomberg, l’investisseur milliardaire Carl Icahn  qui détiendrait un patrimoine net d’environ 17,5 milliards de dollars explique qu’il souhaite investir dans les crypto-actifs « dans de larges proportions ».Il pourrait en fait s’agir d’1 à 1,5 milliard de dollars. Bien qu’il ne soit pas encore passé à l’achat, Carl Icahn explique qu’il étudie de près les opportunités sur Bitcoin, Ethereum et le secteur des crypto-monnaies dans son ensemble. L’homme d’affaires  avait pourtant été plutôt critique sur le secteur par le passé, puisque pas plus tard qu’en 2018 il avait qualifié Bitcoin et les crypto monnaies de « ridicules », en précisant qu’il était peut-être trop vieux pour ce secteur et qu’il n’y « toucherait pas ». Comme quoi, il n’est jamais trop tard pour changer d’avis sur le Bitcoin !

 

SpaceX met Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) dans les étoiles

La société SpaceChain a annoncé un partenariat  avec SpaceX, l’entreprise aérospatiale d’Elon Musk. Grâce à cette coopération, un nœud spatial conçu par SpaceChain a été  embarqué dans la fusée SpaceX Falcon 9, dont le décollage a eu lieu il y a quelques jours. L’objectif est d’installer un nœud complet du réseau Ethereum à bord de la station spatiale internationale ISS. Un second lancement prévu le 24 juin visera, quant à lui, à déployer un nœud similaire, cette fois-ci pour la blockchain Bitcoin. Dans ce cas, ce nœud sera installé sur le satellite YAM-2 qui sera mis en orbite pour l’occasion.

 

Le Kazakhstan est une terre d’accueil privilégiée pour les mineurs chinois ‘en exil’

Le Kazakhstan est l’un des cinq premiers pays du minage du monde, et seuls la Chine, les États-Unis et la Russie affichent des revenus supérieurs en provenance de cette industrie. Le gouvernement du Kazakhstan a encouragé le développement de ce secteur et, jusqu’en 2019, il était encore possible aux mineurs d’opérer en franchise d’impôt : 200 millions de dollars auraient été investis dans des projets liés à l’infrastructure de minage qui ont permis jusqu’à présent à 17 méga fermes de devenir opérationnelles au Kazakhstan. La société chinoise BIT Mining va investir conjointement à un acteur local dans un centre de minage de crypto-monnaies qui sera construit sur le territoire kazakh.  BIT Mining va prendre en  charge 80 % des dépenses. Par ailleurs, le South China Morning Post a indiqué que de grandes sociétés chinoises de minage de Bitcoin envisagent de se déplacer en Amérique du Nord et en Asie centrale alors qu’en Chine,  la répression sur l’industrie du minage s’intensifie. La presse locale signale également que Jiang Zhuoer, fondateur du pool minier BTC.TOP, envisagerait de déplacer son matériel de minage de son pool vers l’Amérique du Nord et en Asie centrale. Pour ces acteurs chinois, l’Amérique du Nord est plus sécurisante mais les pays d’Asie centrale sont proches et le coût de minage y est plus faible.

 

Une annonce de Norton qui surprend : l’antivirus  va permettre de miner de l’Ether de son ordinateur

En règle générale, les utilisateurs ont recours aux antivirus pour bloquer les logiciels malveillants, notamment ceux qui tentent de miner des crypto-monnaies à leur insu. De son côté, l’antivirus Norton va à contre-courant avec une fonctionnalité assez surprenante. Ainsi, à compter du 3 juin, Norton va permettre de miner des cryptomonnaies directement depuis son antivirus. Dans un premier temps, cette fonctionnalité sera réservée aux utilisateurs de Norton faisant partie du programme d’adoption précoce. Par la suite, la fonctionnalité sera ouverte aux 13 millions d’utilisateurs du logiciel. D’après les annonces officielles, cette fonctionnalité a été créée pour permettre aux mineurs de miner tout en gardant une protection antivirus.

Share This