);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #80 | 21/05/2021

Elon Musk ne veut finalement plus de Bitcoin comme monnaie de paiement pour ses Tesla

Après avoir fait la promotion de la crypto-monnaie à plusieurs reprises, la dernière fois en février en acceptant Bitcoin comme moyen de paiement pour ses voitures électriques,  Elon Musk a finalement  annoncé que Tesla ne l’accepterait désormais plus , prétextant des raisons environnementales.  Le milliardaire a toutefois précisé que Tesla n’allait pas vendre les bitcoins que le groupe possède, et qu’il reprendrait les transactions dès que le problème de la source d’énergie serait réglé. Il a également indiqué que Tesla allait se tourner vers d’autres crypto-monnaies moins consommatrices en énergie. S’agit-il d’une vraie conviction subite ? On en doute. Ou s’agit-il de la pression des investisseurs sur la base des exigences ESG ? A moins qu’il ne s’agisse d’une manipulation de marché ?

Réglementation renforcée sur les Stable Coins

Si l’on en croit certains experts, les stable coins, actifs garantis par des monnaies fiat, pourraient être soumis à l’examen des décideurs financiers. Car aux USA ,  de nouvelles directives du Financial Action Task Force (FATF) doivent mettre à jour les politiques en matière de stable coins dans un ensemble de normes réglementaires qui seront publiées le mois prochain. Par ailleurs, un projet de loi, s’il est approuvé, obligerait les émetteurs de stablecoins à obtenir une charte bancaire avant l’émission, ainsi qu’à respecter la réglementation bancaire américaine, mais aussi à demander l’approbation de la Federal Reserve Bank et de la Federal Deposit Insurance Corporation. La pression réglementaire n’est peut-être pas un phénomène uniquement américain. La Commission européenne et le Trésor britannique ont évoqué la nécessité d’accroître les niveaux de réglementation dans le secteur pour éviter “l’ambiguïté juridique entourant le statut des stable coins”.

Le taux de hashrate chinois en baisse régulière

Depuis l’avènement de Bitcoin, la Chine est une place forte du minage. L’appétence pour la technologie, l’électricité à bas coût et le climat en ont fait une implantation de choix, malgré une relation complexe avec les actifs numériques. Toutefois, la proportion du hashrate (puissance de calcul) Bitcoin attribuable à la Chine serait en train de diminuer. Selon les données du Cambridge Center for Alternative Finance, la Chine totalisait 65 % du hashrate Bitcoin en avril 2020  contre 75 % en septembre 2019 , les États-Unis (7,24 %) et la Russie (6,90 %) se disputant la seconde place. Le hashrate total du réseau Bitcoin était de 115 EH/s. En janvier 2021, la Chine ne possédait plus que 50 % de la puissance de calcul du fait de l’importante progression de ses rivaux. Notamment l’Iran et le Kazakhstan qui possèdent maintenant respectivement 8 % et 9 % du hashrate du réseau .

Résultats trimestriels impressionnants pour Coinbase

Coinbase a publié des résultats impressionnants au premier trimestre qui s’est terminé quelques jours avant sa cotation sur la Bourse américaine du Nasdaq. Le revenu net a fluctué entre 730 millions et 800 millions USD et l’EBIDTA (excédent d’exploitation) a atteint 1,1 milliard USD.Cette année, les volumes de transactions devraient augmenter de 27% et les revenus trimestriels devraient atteindre 1,8 milliard de dollars. Le marché haussier sur les crypto-monnaies  a permis au nombre d’utilisateurs actifs mensuels de passer à plus de six millions, et les actifs cryptographiques de la plate-forme ont augmenté de 1200% d’une année sur l’autre, passant de 17 milliards de dollars à 223 milliards de dollars.

Florence, la sixième mise à jour du protocole Tezos est désormais activée

Cette dernière mise à jour arrive à peine trois mois après la précédente, dans un contexte de croissance exponentielle de l’activité sur la blockchain Tezos. Donc, trois mois à peine après cette étape importante, le réseau Tezos a adopté sa sixième mise à niveau, baptisée Florence en référence à la ville emblématique d’Italie. Qu’apporte donc cette mise à niveau à la blockchain Tezos qui évolue rapidement ? Florence poursuit la série d’optimisations et d’améliorations qui ont fait de Tezos un synonyme d’évolution rapide capable d’absorber les dernières et meilleures fonctionnalités de l’écosystème. L’activité du réseau a dépassé un million de smart contracts en un mois, soulignant un intérêt et un engagement rapidement croissants pour les outils et les projets de l’écosystème Tezos. Parmi ceux-ci, il y a en particulier les projets axés sur les NFT. 

Cette sixième mise à jour du protocole apporte, entre autres, les améliorations suivantes : 

 

– Doublement de la taille maximale des opérations 

– Optimisation du gas 

– Développement de Smart Contracts plus intuitifs 

– Processus de modification plus fiable

Share This