);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #76 | 16/04/2021

Grayscale aurait l’intention de transformer son fonds Bitcoin Trust en ETF

Le gérant d’actifs numériques américain Grayscale Investments a déclaré son intention de dépôt de dossier pour la création d’un ETF sur Bitcoin. Grayscale Investments, la filiale de Digital Currency Group (DCG) a par ailleurs mentionné qu’il s’agirait, si le dossier était accepté, de transformer son fonds Bitcoin Trust (34 milliards de dollars d’encours) en ETF. La société a aussi déclaré que son intention serait de transformer toute sa gamme de fonds en ETF si cela est possible.

 

D’ailleurs, de nouveau, un célèbre Hedge Fund US s’expose à Bitcoin à travers le fonds de Grayscale, le Grayscale Bitcoin Trust

Millennium, la société américaine de gestion alternative (Hedge Fund) a décidé, après beaucoup de ses concurrents, de s’exposer au Bitcoin à travers un investissement dans le fonds de Grayscale Investments’, le Grayscale Bitcoin Trust. Néanmoins, la société de gestion d’actifs n’a pas voulu déclarer la taille de l’exposition. Millenium gère 48 milliards de dollars d’actifs (Assets Under Management).

 

La Banque centrale suédoise souhaite la participation des acteurs du marché à son projet de CBDC

La banque centrale suédoise, la Riksbank, poursuit son projet pilote sur l’e-krona (couronne suédoise numérique) en définissant les prochaines étapes à franchir. Après avoir écarté le choix de faire disparaître le cash ‘traditionnel’ (argent en espèces, pièces et billets), la Suède est en bonne voie pour devenir la première nation européenne à déployer une monnaie numérique de banque centrale (CBDC). La Riksbank devra maintenant convaincre les responsables politiques du pays de lui accorder les pouvoirs légaux nécessaires à la réalisation de ce projet. Dans la  présentation de la phase 1, la Riksbank explique comment elle utilise la plateforme blockchain Corda de R3 et la technologie des registres distribués.La Riksbank a déclaré qu’elle allait passer au moins un an de plus à explorer des solutions techniques après avoir prolongé son contrat existant avec Accenture pour le suivi de ce projet.

 

Le géant State Street va collaborer au lancement d’une plateforme de trading de crypto- actifs

State Street, un des plus gros gérants d’actifs financiers au monde, en particulier à travers des gammes de fonds indiciels et ETFs, est en train de collaborer, via sa structure State Street Currenex, avec la start-up de crypto actifs Pure Digital dans l’objectif de créer une plateforme de trading de crypto-monnaies. Avec ce projet, Pure Digital sera une plateforme totalement automatisée à travers l’utilisation d’un marché OTC pour actifs digitaux et crypto-monnaies avec une livraison physique et de multiples possibilités en termes de  dépositariat (custody).  State Street est à la fois un géant mondial de la gestion d’actifs avec 3 100 milliards de dollars d’encours sous gestion, mais aussi un leader de l’administration et du ‘custody’ de fonds avec 38 800 milliards de dollars d’actifs administrés !  Currenex de State street développe une offre technologique à la pointe des outils de trading. De son côté, Pure Digital sera un acteur ‘multi-custodial’. Les participants pourront ainsi librement utiliser les solutions de ‘custody’ d’actifs numériques qu’ils privilégient et gérer le risque à travers un mécanisme de routage ‘intelligent’. Cette offre doit démarrer au milieu de l’année 2021.

 

Les clients de Starbucks peuvent maintenant payer en bitcoins

Les clients de Starbucks peuvent maintenant régler leurs achats et consommations en bitcoins à travers l’application et portefeuille numérique (wallet) Bakkt. Gavin Michael, patron de Bakkt, a expliqué que, préalablement à ce lancement de service, 500 000 utilisateurs ont participé à un test. Il a déclaré que « le consommateur moyen de produits Starbucks détient un peu d’argent en actifs numériques, à travers des cartes-cadeaux ou des points de fidélité mais aussi des bitcoins. Il manquait les outils pour utiliser de façon adéquate ces avoirs numériques en achats ». C’est ce que doit apporter l’application de Bakkt.

 

Share This