);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #61 | 15/12/2020

Grâce au Swiss Stock Exchange, les banques helvétiques vont pouvoir proposer une passerelle d’investissement sur les crypto actifs

Le Swiss Stock Exchange (SIX) et quelques-uns de ses partenaires vont lancer  un nouveau service qui va permettre aux banques suisses d’offrir  à leurs clients un accès aux crypto-actifs dès le premier trimestre 2021. La passerelle, le ‘Institutional Digital Asset Gateway’, encore soumis à l’approbation définitive des autorités de régulation, a été développée par Custodigit,  la JV créée par l’opérateur télécom  Swisscom et la banque digitale Sygnum  (qui avait obtenu le premier agrément de  banque ‘digitale’  par le régulateur helvète, la FINMA, en 2018).  SIX devrait prendre une majorité dans la JV et la passerelle technologique offrira différents types de services autour des crypto-monnaies et des actifs numériques.

Airdrop du futur Yuan numérique en Chine pour un équivalent de 3 millions de dollars. Bientôt le démarrage


20 millions de yuans (3 millions de dollars)  vont être distribués auprès de 100 000 citoyens chinois sous la forme de la  future monnaie numérique. Le Yuan numérique va être accepté par environ 10 000 magasins, dont JD.com, l’un des plus importants distributeurs en ligne du pays. L’opération est organisée dans la ville de Suzhou, dans la banlieue Ouest de Shanghaï.

Une nouvelle ordonnance concernant le monde crypto en France : une surveillance accrue et un durcissement imposés par le Gouvernement français


Le gouvernement français a validé une série de mesures visant à durcir les dispositions relatives à la vérification d’identité sur les plateformes. Les entreprises liées aux crypto-monnaies opérant sur le territoire auront six mois pour se conformer aux nouvelles règles. C’est via une ordonnance présentée en conseil des ministres que ces règles plus strictes vont s’imposer aux entreprises françaises présentes dans la crypto monnaie. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, invoque la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent. Concrètement, une double vérification d’identité des clients va s’imposer rapidement (dans un délai de 6 mois), à savoir un renforcement de la connaissance client (KYC) + une seconde preuve d’identité, probablement via un virement SEPA, solution qui serait privilégiée, et ce dès le premier euro investi. Même si ces mesures se comprennent, ce contexte va probablement poser des problèmes à l’écosystème crypto français, en terme concurrentiel, par rapport à des législations moins contraignantes.

En résumé, l’ordonnance comprend deux mesures, qui seront précisées dans des décrets d’application à venir:

  • Tous les exchanges français devront demander une double vérification d’identité dès le premier euro dépensé – contre 1 000 euros antérieurement. 
  • Tous les exchanges, même ceux qui ne proposent pas de paires en fiat, devront s’enregistrer auprès d’une autorité administrative certainement l’AMF.

La double identification prendra la forme d’un virement SEPA accompagné d’une pièce d’identité.

BBVA annonce le lancement d’un service de courtage et de custody en bitcoins à travers sa filiale en Suisse


BBVA (Banco Bilbao Vizcaya Argentaria), le deuxième groupe bancaire espagnol, dispose de  727 milliards d’euros d’actifs et de 80 millions de clients dans 30 pays. Le groupe vient d’annoncer le lancement d’un service de courtage et de custody en bitcoins à travers sa filiale en Suisse, pays dédié aux services de ‘private banking’ pour la clientèle internationale du groupe. L’offre démarre en 2021, et selon le groupe BBVA,  grâce au support du groupe bancaire, la sécurité opérationnelle et la transparence seront assurées. Il est ensuite prévu d’étendre l’offre à d’autres crypto actifs.

La banque russe Sberbank va lancer son propre token, le Sbercoin


A partir du 1er janvier 2021, le gouvernement russe interdira à ses résidents l’usage de crypto-monnaies pour effectuer des paiements. Seuls les stable coins adossés au rouble devraient  être tolérés car la Russie mène actuellement une guerre contre l’anonymat de 10 millions de wallets. C’est dans ce contexte que la plus grande banque du pays, Sberbank, prévoit de lancer une plateforme blockchain de trading et par la même occasion, de créer son propre token en 2021, le Sbercoin, en collaborant aussi avec des partenaires étrangers. Avec près de 96 millions de clients, Sberbank dont l’actionnaire majoritaire est la banque centrale de Russie, est l’acteur le plus important du secteur. Le CEO et président de Sberbank, Herman Gref, a expliqué que la banque collaborerait avec JPMorgan Chase et d’autres partenaires étrangers pour tester cette plateforme.

Marathon investit dans 10,000 machines de minage de bitcoins


La société Marathon Patent Group, cotée sur le Nasdaq, a annoncé investir dans  10,000 machines Antminer S-19j Pro  à la société de minage chinoise Bitmain, le plus gros acteur du secteur. Selon la société, cet achat de machines de nouvelle génération va permettre à Marathon  de détenir un parc de machines de 33,560 ASIC  représentant plus de 3.56 Exahash (EH/s) de puissance de hachage. De plus,  Marathon annonce, qu’avec la collaboration de  Beowulf Energy, il est prévu de démarrer un ‘data center’ alimenté par de l’énergie renouvelable  dans le Nord-Est des Etats-Unis. D’après la société  Beowulf Energy, la puissance générée atteindra  100 Mégawatts et potentiellement 250.

Microstrategy émet 550 millions de dollars d’obligations pour augmenter sa position en Bitcoin


MicroStrategy, cotée au Nasdaq, a beaucoup fait parler en investissant plusieurs centaines de millions de dollars de sa trésorerie en bitcoins.  Michael Saylor, son PDG, est en effet un ‘crypto-enthousiaste’, fan de Satoshi Nakamoto et de sa blockchain, et considère que le dollar perd de sa valeur continûment. L’investissement de la trésorerie de MicroStrategy en bitcoins a été évidemment très fructueux. Maintenant, MicroStrategy est en pleine crise d’achat compulsif de bitcoins (BTC). Après en avoir racheté une nouvelle fois pour 50 millions de dollars, l’entreprise va même jusqu’à s’endetter, en émettant 550 millions de dollars d’obligations, pour acheter toujours plus de bitcoins. Cela ne va pas sans inquiéter les agences de notation, qui voient d’un très mauvais œil cette société cotée en bourse faire “ALL-IN” sur la crypto monnaie.

Améliorer les services de la police, des ambulances et des pompiers avec la blockchain –  Une nouvelle expérience dans la ville polonaise d’Olsztyn


SmartKey est une technologie qui permet de relier la blockchain  Ethereum aux actifs physiques (immeubles maisons ou appartements) par une connexion dont l’accès est garanti par une clé privée. Dans le cadre de la présente application, elle permet aux services d’urgences de la ville d’Olsztyn d’accéder à l’actif physique dont il est question en cas d’extrême nécessité. Les services de police, d’incendie et d’ambulance peuvent ainsi établir la connexion nécessaire pour secourir n’importe quel citoyen grâce à l’utilisation d’un ‘Smart contract’. Nul besoin donc d’attendre l’autorisation du détenteur de clé dont l’aval pourrait venir trop tardivement ou qui pourrait être la personne à secourir.

Share This