);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #52 | 13/10/2020

Interdiction des dérivés cryptos pour les investisseurs particuliers au Royaume-Uni

Le régulateur des activités et des marchés financiers britanniques, la FCA (Financial Conduct Authority) vient d’annoncer l’interdiction de ventes de produits dérivés sur crypto actifs aux investisseurs particuliers. Cette interdiction concerne la vente et l’utilisation de contrats à terme, d’options, mais aussi de CFD ou d’ETN adossés à des cryptos. Certains de ces produits promus par les plus grosses plateformes permettent l’utilisation d’effets de levier astronomiques (et idiots) pouvant monter à x100, voire largement plus sur certaines plateformes. Cela étant, la principale raison invoquée repose sur le fait que les crypto actifs existants (monnaies et tokens ) ne s’appuient pas sur des valorisations fondamentales fiables. On peut comprendre et se féliciter d’une telle mesure compte tenu des abus des plateformes et des pertes accumulées par les particuliers sur ces produits (pertes estimées à 54 millions de Livre Sterling en un an au Royaume Uni), mais on comprend moins la raison invoquée. Reste à savoir quelle sera la conséquence de ce type de décision sur les cours des cryptos si d’autres régulateurs emboitaient le pas de la FCA.

 

Des géants de l’Asset Management investissent sur le minage de Bitcoin

Trois des plus gros gestionnaires d’actifs au monde investissent dans le secteur de la blockchain. Il s’agit plus précisément de Fidelity Investments, de Vanguard Group et de Charles Schwab Corporation qui misent sur le minage de bitcoin. Les trois institutions ont acheté des parts des entreprises Riot Blockchain et HIVE Blockchain Technologies. Riot Blockchain est une société américaine spécialisée dans le minage de bitcoins et est maintenant cotée au NASDAQ. Quant à HIVE, il s’agit d’une entreprise canadienne de minage crypto, et spécialisée sur Bitcoin et Ethereum.

 

Le Hashrate d’Ethereum au plus haut

Avec l’augmentation des frais de transaction, le minage sur Ethereum devient plus rentable. La principale conséquence de cette montée des frais de transaction est que de plus en plus de mineurs rejoignent le réseau et entraînent son hashrate (la puissance de calcul dédiée à la sécurisation du réseau) vers de nouveaux sommets. D’après les données de Glassnode, Ethereum a enregistré un hashrate de plus de 254 000 GH/s lors de la journée du mardi 6 octobre. Cette hausse vient battre le précédent record de 248 000 GH/s qui date du mois d’août 2018. Septembre a été le premier mois de l’histoire d’Ethereum où les mineurs ont généré plus de revenus grâce aux frais qu’aux récompenses de blocs. En pratique, ces derniers ont généré 172 millions de dollars de frais contre 150 millions de dollars de récompense de blocs.

Pour en savoir plus cliquez-ici.

Share This