);

Pour ne rien rater, voici pour vous l’essentiel de l’actualité hebdomadaire sur les thématiques de la crypto-monnaie et de la blockchain !

Hebdo crypto & blockchain #48 | 15/09/2020

Fidelity lance un fonds Bitcoin

Après avoir très largement développé des activités de ‘custody’ digitales à travers sa filiale dédiée Fidelity Digital Assets, le géant de la gestion d’actifs (Asset Management), Fidelity lance un fonds Bitcoin. Peter Jubber, le président de la branche digitale de Fidelity, a informé fin août la SEC (le régulateur des marchés financiers américains) de la création d’un nouveau fonds dédié au Bitcoin. Le fonds s’appellera : « Wise Origin Bitcoin Index Fund I » et sera basé au siège social de Fidelity à Boston.

 

L’Union Européenne va créer un organisme de contrôle et de surveillance des monnaies numériques

L’Union Européenne devrait mettre en place un collège ou autorité de surveillance destinée à contrôler les principales monnaies numériques. Libra de Facebook ainsi que les stable coins dont l’Europe souhaite limiter l’usage sont particulièrement dans le viseur de cette future autorité de contrôle.

 

Installation d’une blockchain pour le ramassage des conteneurs dans le port de Rotterdam

Le directeur commercial de l’Autorité Portuaire de Rotterdam aux Pays-Bas, Emile Hoogsteden, vient d’annoncer qu’un projet pilote basé sur la blockchain était mis en œuvre pour améliorer les procédures de ramassage des conteneurs. Des acteurs majeurs du transport dont CMA-CGM, Hapag-Lloyd, MSC, ONE-Line ou Portmade, en partenariat avec la société T-Mining maritime, participent au projet. Ce partenariat interviendra dans la partie technique du projet. Pour se faire, les différents participants qui sont des compagnies maritimes, des transitaires et des entreprises de transport utiliseront une application blockchain, le Secure Container Release. Cette application permettra de simplifier et d’améliorer la sécurité des procédures de manutention. Car jusqu’à maintenant, c’est un code PIN qui est habituellement utilisé par chaque opérateur. Actuellement, ce système requiert un traitement manuel, rendant la procédure plus lente et sujette aux erreurs. Dans ce nouveau projet, c’est le token de la blockchain qui remplacera ce code PIN, assurant ainsi sécurité et confidentialité des informations.

 

Il y a de plus en plus de bitcoins sur la plateforme Ethereum

Le nombre de bitcoins sur le réseau Ethereum ne cesse de battre des records. En moins d’un mois, il a augmenté de 62% en passant de 43 000 à plus de 69 000 BTC. Le marché de la tokenisation de BTC sur Ethereum est mené par deux principaux projets, à l’origine de 87% des bitcoins tokénisés. D’un côté, il y a Bitgo et son WBTC, qui a émis 44 662 WBTC. De l’autre, il y a RenVM et son RenBTC, émetteurs de 16 184 RenBTC. Cette hausse du nombre de BTC sur Ethereum est majoritairement due à l’action de l’entreprise Alameda Research. En effet, la société a converti à elle seule 14 654 BTC en WBTC au mois d’août, soit un montant total de 125 millions d’euros. Cet achat fait suite au lobby réalisé par l’entreprise pour ajouter le WBTC aux collatéraux utilisables sur la plateforme de finance décentralisée (activité de prêts – emprunts gagée par des collatéraux en crypto monnaies) Compound.

Pour en savoir plus cliquez-ici.

Share This