);

La Finance décentralisée en pleine action

par | Mar 6, 2020 | 0 commentaires

La Finance décentralisée (DeFi) offre de nouvelles opportunités. Des traders ont récemment exploité ce nouveau système financier en réalisant des arbitrages gagnants sur des sommes conséquentes en utilisant des emprunts ‘flash’ en crypto monnaies.

Cet article s’adresse à des lecteurs ayant déjà acquis un certain niveau de connaissance dans le domaine de la Blockchain et des crypto-monnaies. Si l’article vous paraît indigeste, n’hésitez pas à choisir une autre difficulté dans l’encadré ci-dessous wink

Difficulté de l’article:

Choisir une autre difficulté

DeFi et prêts en crypto monnaies

Nous avions décrit les principes des Dapps, DAO et finance décentralisée dans l’article publié le 02 février. La DeFi (pour Decentralized Finance ou Finance décentralisée) est une alternative au système bancaire et financier traditionnel. Ce système qui fonctionne sur la blockchain et qui fait usage de monnaies numériques a récemment franchi un niveau symbolique. En effet, ce mois-ci la valeur des crypto-monnaies engagées dans ses différents services a dépassé le milliard de dollars. 

Pour atteindre ce niveau, la finance décentralisée a notamment bénéficié de la croissance rapide des services d’emprunts et prêts en crypto-monnaies.

En effet, ces services rendent désormais possible le prêt et l’emprunt d’argent sans passer par le système bancaire et financier traditionnel, et ont vu leur usage particulièrement progresser. L’inclusion d’un mécanisme simple(algorithme faisant fluctuer les taux d’intérêt de prêt et d’emprunt en temps réel en fonction des conditions du marché) explique en grande partie ce récent succès.

Ce faisant, ce mécanisme automatise la rencontre de l’offre et de la demande et rend ainsi obsolète l’usage d’un carnet d’ordres, point de friction à ne pas négliger dans un environnement encore peu liquide.

Mais il existe aujourd’hui un problème sur le développement de cette activité 

En effet, ces services sont gourmands en capitaux. Un emprunteur doit mettre en garantie plus que ce qu’il emprunte, afin d’éviter le risque de contrepartie. Cette garantie est généralement supérieure à 1,5x le montant emprunté.

 

DeFi

Illustration DeFi

 

Solution : les ‘flash loans’ ou emprunts instantanés 

 Mais l’inventivité de l’écosystème blockchain est grande !

Certains services offrent désormais la possibilité d’effectuer ce qu’on appelle un ‘flash loan’ – ou ‘emprunt instantané’ en crypto monnaie et qui ne demande aucune garantie. Ces opérations se réalisent sans risque de contrepartie!

Cette prouesse est rendue possible par la manière de structurer cet emprunt. 

Comment cela fonctionne ? Celui qui emprunte doit contracter, utiliser et rembourser l’argent dans une seule et même transaction sur la blockchain. Par cette structure, le risque de contrepartie est donc nul car l’argent ne sera prêté que dans le cas où les trois actions sont exécutées de façon certaine.

Les emprunts instantanés ont cela d’innovant que quiconque ayant une idée lucrative mais gourmande en capitaux peut en faire la demande. Ces emprunts ne sont accordés que si l’idée lucrative se réalise, si tant est que cela ne requiert pas de passer par plusieurs transactions. 

 

Opportunités d’arbitrages 

 Des traders spécialisés de la finance décentralisée ont saisi le formidable intérêt pour ces opérations d’arbitrage à grande échelle entre différents services de l’écosystème. Deux opérations d’arbitrage ont fait couler beaucoup d’encre puisque des traders ont tiré parti de cette nouvelle forme d’emprunt pour subtiliser des fonds au service de prêt bZx.

Décryptons l’une de ces opérations

Armé de capitaux empruntés, des traders ont pu manipuler le cours de crypto-monnaies peu liquides sur différentes plateformes d’échange décentralisées et flouer le service bZx sur la valeur de ces crypto-monnaies sans que ne s’enclenchent de garde-fous. A la suite de ces opérations, les administrateurs du service bZx ont gelé leurs activités pour identifier et tenter de colmater les faiblesses du service.

Que s’est-il passé concrètement ?

L’attaquant a dans un premier temps contracté un prêt instantané (flash loan) de 10 000 ETH (environ 2,3 millions d’euros) sur DyDx, une place marché offrant ces services de lending crypto. Il en a ensuite envoyé une moitié sur Compound pour emprunter 112 WBTC (Wrapped BTC), et l’autre moitié sur bZx pour shorter 112 WBTC (et donc parier à la baisse sur leur prix). Puis, il a envoyé ses 112 WBTC de Compound sur Uniswap pour les échanger à bas prix. L’opération en question lui aura donc permis de profiter de son short pour rembourser son prêt instantané à bas coût.

L’ensemble de ce processus n’aura pris que quelques secondes et lui aura coûté 8,71$ de frais de transaction pour en gagner 360 000$ ! Notons que la beauté de l’opération réside dans le fait que le petit malin a dû effectuer l’ensemble de ces actions en une seule transaction grâce à cette particularité des flash loans qui ne nécessitent pas de collatéral, mais qui ne peuvent être contractés que s’ils sont remboursés dans la même transaction que celle où ils ont été contractés. L’attaquant a donc été forcé de préparer minutieusement son enchaînement d’opérations. Malveillance pure (ce type de manipulation serait lourdement sanctionnée sur les marchés financiers réglementés) ou opérations géniales ? 

Il semble possible que l’attaquant ait réussi à se jouer des processus de vérification servant de passerelles entre les protocoles block-chainisés de la DeFi et les données que ces derniers surveillent, notamment les différents prix des actifs impliqués.

En fait, le succès de ces opérations a reposé sur la forte interopérabilité entre les différents services, ce qui est à la fois la force et la faiblesse de la finance décentralisée.

Que faut-il retenir de cette expérience ?

1.Du fait de la forte interopérabilité de l’écosystème, de nouveaux produits financiers peuvent impacter de façon critique l’existant. Paradoxalement, l’ampleur de la surface d’exposition devrait permettre à la finance décentralisée de rapidement gagner en résilience. Les différents services doivent se mettre à jour par rapport aux derniers standards de l’industrie ou être laissé sur la touche..

2.Mais les services de la finance décentralisée ne sont pas entièrement décentralisés comme le montrent les actions entreprises par les administrateurs derrière bZx. Avant toute utilisation d’un service, il est donc fortement recommandé de l’auditer pour évaluer le pouvoir des administrateurs et les risques associés.

Conclusion

La finance décentralisée est encore un écosystème balbutiant, où des failles ou erreurs peuvent exister et les fonds impliqués dans ces protocoles peuvent potentiellement être à risque. Mais au vu de sa montée en puissance, la finance décentralisée représente aujourd’hui un univers que les acteurs bancaires, financiers et technologiques ne peuvent laisser de côté. Cependant, les acteurs historiques ou émergents doivent en parallèle se sensibiliser aux nouveaux risques qui vont de pair avec ces nouveaux marchés.

A propos du redacteur…

Une passion : l’économie, la finance comportementale et l’émergence des actifs digitaux

Yves a débuté sa carrière dans le métier de la gestion en 1986 ou il a occupé différents postes de gérant de fonds actions et de fonds diversifiés au Crédit Commercial de France puis au sein du groupe Barclays à Paris. En 1998, il a pris la direction de la gestion actions et diversifiée puis de la gestion de la structure française du groupe néerlandais Robeco avant de rejoindre Natixis Asset Management en 2012 en tant que directeur de la Business Unit de gestion actions. Yves quitte Natixis AM en 2018 pour intervenir en indépendant auprès d’investisseurs professionnels et d’entreprises (conseil en levée de capital).

Amateur de sports d’endurance (course à pied et natation), Yves est aussi passionné par les sciences humaines, en particulier l’histoire et l’économie. Mais ce sont les aspects comportementaux des mécanismes économiques et l’analyse comportementale des marchés qui sont pour lui une source constante de réflexion et d’échange. Depuis quelques années, le sujet de la ‘blockchain’ et l’émergence des crypto actifs représentent pour lui un nouveau sujet de passion et d’opportunités.

Yves Maillot

Relations investisseurs Analyste stratégiste de marchés

Yves Maillot

Relations investisseurs Analyste stratégiste de marchés

Les contrats intelligents

Ces programmes informatiques irrévocables généralement déployés sur une blockchain et qui exécutent automatiquement un ensemble d’instructions prédéfinies offrent un levier considérable à une multitude de relations contractuelles.

Tout comprendre sur les ICO, STO et IEO

L’ICO est une innovation financière qui constitue une étape importante dans le processus de transformation déclenché par la blockchain. Elle bouleverse le rapport traditionnel à la propriété. Nous analyserons dans un second temps aussi les STO et IEO.

Share This