);

Évaluation du Bitcoin partie 2/2 : valeur de rareté

par | Nov 21, 2019 | 0 commentaires

Cet article s’adresse à des lecteurs ayant déjà acquis un certain niveau de connaissance dans le domaine de la Blockchain et des crypto-monnaies. Si l’article vous paraît indigeste, n’hésitez pas à choisir une autre difficulté dans l’encadré ci-dessous wink

Difficulté de l’article:

Choisir une autre difficulté

Même si la valeur intrinsèque de la plupart des crypto monnaies est très difficile à déterminer, y compris pour le Bitcoin (dont le nombre d’unités à créer est pourtant parfaitement connu) et que la valeur spéculative est essentielle pour expliquer la formation du prix, nous abordons aujourd’hui la notion de rareté comme approche ‘objective ‘ de valorisation du Bitcoin.

Avant de l’aborder (la 1ère approche a été traitée sur la valeur du réseaulors dans notre précédent article disponible ici ) , rappelons une nouvelle fois  en quoi Bitcoin peut être considéré comme une monnaie.

Selon  les 3 fonctions classiques de la monnaie (unité de compte, moyen de paiement et réserve de valeur) :

  1. Bitcoin est une unité de compte car il peut être utilisé pour mesurer la valeur d’un autre bien.
  2. Le Bitcoin est bien utilisé comme moyen de paiement pour échanger de la  valeur .  
  3. Le Bitcoin est une réserve de valeur grâce à sa technologie et sa cryptographie avancées qui permettent de stocker de la valeur sous forme numérique. La limitation de sa masse en fait un actif comparable aux métaux précieux sous forme ‘digitale’.

En revanche, Bitcoin n’a pas de cours légal et n’est pas réglementé. Enfin, et grâce à la blockchain, Bitcoin est  géré en mode décentralisé avec une gestion qui est donc soumise au consensus permanent de ses utilisateurs : alors que les devises traditionnelles sont gérées en mode centralisé sous le contrôle des banques centrales. La nature de Bitcoin et des monnaies ‘fiat’ que nous utilisons est donc foncièrement différente.

Lors du premier article sur la valorisation de Bitcoin , nous avons vu le concept d’évaluation adossé à  la valeur du réseau. A ce titre, le cours de Bitcoin se situe sur un prix ‘raisonnable’ compte tenu du succès  de sa ‘fréquentation’. Passons maintenant à une analyse sur la base de réserve de valeur.

Valeur de rareté (refuge)  

Croire que les ressources sont rares et limitées relève d’un malentendu sur la notion de rareté qui est un des concepts clé de l’économie. Dans l’histoire de l’humanité, nous n’avons jamais manqué d’aucune matière première ou ressource et le prix des ressources est presque toujours inférieur à celui qu’il a été dans le passé grâce aux effets de productivité des progrès technologiques. Jusqu’à présent, la seule rareté flagrante a été le temps nécessaire dont dispose les hommes pour exploiter les ressources naturelles, produire des biens et services etc. Le dilemme que nous affrontons  relève de la manière de stocker dans le futur la valeur économique que nous produisons aujourd’hui. Alors que les économies modernes ont créé des banques centrales ‘keynésiennes’ qui prétendent combattre l’inflation alors qu’elles érodent graduellement ou rapidement la valeur de leurs monnaies, elles ont aussi abandonné la référence à l’or  (1971 pour le dollar US). Grâce à ses caractéristiques physiques et sa rareté, l’or a longtemps été un rempart ultime aux dérapages structurels des Etats dans la gestion inflationniste des devises.

Avec Bitcoin et pour la première fois, nous avons  recours à une commodité dont l’offre est strictement limitée. Quel que soit le nombre d’utilisateurs ou de fréquentations du réseau, il ne pourra y avoir plus de 21 millions de bitcoins disponibles (voir article sur le ‘halving’ et minage ici ). Comme l’a écrit Nassim Nicholas Taleb, auteur de ‘Black Swan’,  « Bitcoin n’a pas de propriétaire et aucune autorité ne peut décider de son sort. Bitcoin appartient à la masse, ses utilisateurs. Et il justifie maintenant d’un historique de plusieurs années, suffisamment pour être pris au sérieux… Sa seule existence constitue une police d’assurance qui rappelle aux Etats qu’ils n’ont désormais plus le monopole sur le dernier objet que l’establishment contrôle, en l’occurrence la monnaie. Pour nous qui constituons la masse, c’est là une police d’assurance contre un futur orwellien. »  

Cours du  Bitcoin en USD depuis 2013

Cours du bitcoin depuis 2013

Prix du Bitcoin en  équivalence à la base monétaire dollar

Compte tenu de ces éléments, nous pouvons définir la dureté d’une monnaie (dont la production est difficile à accroître par opposition à une monnaie facile à la production ‘élastique’) aux travers de 2 critères qui sont :

  1. le stock comme quantité existante constituée de tout ce qui a été produit moins tout ce qui a été consommé ou détruit et
  2. le flux qui est la production supplémentaire qui sera faite au cours de la prochaine période . Un ratio stock /flux  faible est synonyme de monnaie facile et un ratio fort synonyme de monnaie forte. A titre d’exemple, Bitcoin atteindra un stock à flux supérieur à celui de l’or en 2022 et deux fois plus fort en 2025. En 2140, il n’y aura pas de nouvelle offre de Bitcoin et le stock à flux deviendra  infini, une première pour une commodité.

Mais  comment valoriser Bitcoin en tant que  valeur de rareté ?

Si l’on se réfère à la monnaie banque Centrale dominante depuis près de  90 ans, le Dollar américain, principale monnaie de réserve et de commerce, nous pouvons réaliser le calcul de  transformation de la masse monétaire de dollars et de la transférer sur Bitcoin en prenant l’hypothèse théorique d’un changement d’étalon.

Ce calcul a été réalisé en 2018 pour les besoins d’une étude publiée par UBS. Sur la base d’une masse d’environ 3600 milliards de dollars, le prix de Bitcoin équivalent à cette base monétaire devrait atteindre 213 000 USD ! D’ailleurs, si la référence utilisée bascule de la base monétaire Dollar à l’ensemble des bases monétaires   de toutes les banques centrales (plus de 25 trillions de dollars), le cours de Bitcoin devrait se situer à plus de 1 400 000 USD  ! 

Création monétaire globale (USD) / évolution du nombre de bitcoins

Sur la base des évolutions respectives des bases monétaires agrégées depuis l’année de création du Bitcoin (2009), les progressions des masses respectives évoluent très clairement en faveur du Bitcoin (rappelons qu’avec 150 milliards de dollars, sa capitalisation totale reste très faible par rapport aux 25 trillions de la base monétaire mondiale –voir graphiques). A partir de maintenant, Bitcoin  va connaître une croissance très lente de sa base (offre) alors que les politiques accommodantes des banques centrales accélèrent la création des devises traditionnelles. On distingue bien la différence entre monnaie facile (inflationniste) et monnaie dure (déflationniste).

Même en considérant que le poids de Bitcoin reste en proportion toujours équivalente   à son pourcentage actuel dans le poids global des bases monétaires ( seulement 1%), un rapide calcul indique que le cours de Bitcoin doit évoluer aujourd’hui  dans la fourchette  10 000$/17 500$.

L’écart  se creuse entre gestion des monnaies – banques centrales (création monétaire effrénée et injection massive de liquidités)  et Bitcoin, innovation technologique et conceptuelle majeure en tant  que monnaie décentralisée à offre limitée . L’avenir devrait renforcer l’aspect refuge et réserve de valeur de la crypto monnaie. Les monnaies traditionnelles vont coexister avec Bitcoin et de nouvelles formes  de réserve de valeur et de moyens de paiement numériques. D’autant que s’appliquera toujours la vieille loi de Gresham qui dit que : « la mauvaise monnaie chasse la bonne ».

Face à cela, en tant que réserve de valeur, Bitcoin est destiné à  fortement se revaloriser.

Capitalisation du  Bitcoin depuis 2013

A propos du redacteur…

Une passion : l’économie, la finance comportementale et l’émergence des actifs digitaux

Yves a débuté sa carrière dans le métier de la gestion en 1986 ou il a occupé différents postes de gérant de fonds actions et de fonds diversifiés au Crédit Commercial de France puis au sein du groupe Barclays à Paris. En 1998, il a pris la direction de la gestion actions et diversifiée puis de la gestion de la structure française du groupe néerlandais Robeco avant de rejoindre Natixis Asset Management en 2012 en tant que directeur de la Business Unit de gestion actions. Yves quitte Natixis AM en 2018 pour intervenir en indépendant auprès d’investisseurs professionnels et d’entreprises (conseil en levée de capital).

Amateur de sports d’endurance (course à pied et natation), Yves est aussi passionné par les sciences humaines, en particulier l’histoire et l’économie. Mais ce sont les aspects comportementaux des mécanismes économiques et l’analyse comportementale des marchés qui sont pour lui une source constante de réflexion et d’échange. Depuis quelques années, le sujet de la ‘blockchain’ et l’émergence des crypto actifs représentent pour lui un nouveau sujet de passion et d’opportunités.

Yves Maillot

Relations investisseurs Analyste stratégiste de marchés

Yves Maillot

Relations investisseurs Analyste stratégiste de marchés

TechAlert : ETH/USD

Heure : 18h00 (Paris) Risque : baissier Horizon : horaire Cible potentielle : 190$ Scénario invalidé si : clôture au dessus de 206 dans les deux heuresInka Tharma Fondateur Gérant Multi ActifsUne autre actualité ?

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Share This