Short #WTI : faudrait-il craindre Venezuela? Non pour le moment!

Malgré les nouvelles peu encourageantes venant du front de la confrontation diplomatique entre Venezuela et les États-Unis et les sanctions annoncées hier contre la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA, nous maintenons notre notre position short sur le WTI. Rappel : cette position est protégée par une position de long call (strike 56 échéance avril 2019) depuis le 14 janvier 2019 (voir l’article).

Pour quelles raisons fondamentales restons nous optimistes?

  • le marché du brut léger / intermédiaire a tendance à se concentrer beaucoup plus sur la demande que sur l’offre (guerre commerciale Chine-USA, premiers signes de ralentissement de la croissance mondiale…). Ainsi, on peut observer une corrélation qui s’est accrue entre les marchés actions et celui du brut léger depuis novembre, alors que la corrélation était faible durant la première moitié de 2018.
  • le Venezuela exporte essentiellement du brut lourd et le marché du brut léger n’est qu’indirectement impacté
  • pour le moment les entreprises américaines peuvent continuer d’importer le brut vénézuélien avec un paiement sur un compte gelé qui sera de nouveau accessible au gouvernement seulement en cas de la résolution du conflit interne qui oppose le président et l’opposition
  • l’Inde et la Chine disposent d’équipements nécessaires pour raffiner le brut lourd vénézuélien.  Avec les sanctions américaines, ces deux puissances peuvent profiter de brut discount venant du Venezuela, ce qui pourrait accentuer une baisse de la demande du brut américain.
  • la semaine dernière, les États-Unis ont de nouveau augmenté le nombre de puits ouverts, mettant fin à une tendance de fermeture de puits qui était à l’œuvre depuis le début de l’année. Le risque que le brut léger américain compense la réduction de production opérée par l’OPEP+ reste fort dans un contexte de début de ralentissement de l’économie mondiale.

Que disent le comportement des intervenants sur le marché du brut léger?

Pour le moment, les cours évoluent dans une zone d’indécision marquée par le support 50$ et la résistance 55$. Sur le court terme, le niveau de 53 qui était un niveau de support court terme a cédé (voir graphique). Le mouvement de vendeur reste persistant malgré la hausse de ce matin. La probabilité que les cours aillent retester 51$ reste forte sur le court terme. Dans ce contexte, nous maintenons notre position vendeuse assortie de protections.

NB : Les données sur les stocks peuvent fortement influencer les cours d’ici demain. En cas de forte hausse des stocks comme la semaine dernière, le risque que les cours tombent rapidement en dessous de 51 n’est pas à écarter. Si au contraire, les stocks se réduisent fortement, il y a une chance que les cours remontent vers les 54$.

 

 

 

 

Trend Only

GRATUIT
VOIR